Consoles-Fan
23/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3015 articles en ligne

 
Mario et Sonic aux Jeux Olympiques de Rio
médaille d’or
en chocolat ?

Mine de rien, cette série nous ramène à un évènement historique puisqu’elle a réuni pour la première fois Mario et Sonic dans un jeu vidéo, le temps d’une trève olympique. C’est sans doute dans cet esprit de sportivité et de concurrence que s’est développé dans un esprit olympique cette série très appréciée et que nous avons vue déclinée tour à tour dans une version estivale et hivernale pour peu à peu remplacer avec succès les fameux jeux vidéo officiels et réalistes des jeux olympiques.

05

A chaque nouvelle édition, Sega s’amuse à nous proposer de nouvelles épreuves. Les plus intéressantes cette année sont le volleyball, le foot et le rugby pour leur aspect multijoueurs convivial. Pas vraiment sérieux jusqu’au bout des ongles même s’il bénéficie de la licence officiel des Jeux Olympiques, le titre nous propose des versions encore plus délirantes avec le fameux mode rêves, nous offrant une version fantasmée et colorée de l’épreuve originale, la rendant plus vidéoludique par la même occasion.

Les fans de Nintendo et de Sega seront bien servis, chacun retrouvant leurs personnages favoris qui pourront s’affronter sur 14 épreuves différentes. C’est peu surtout si on compare l’offre aux épisodes précédents. c’est la crise ma bonne dame !

04

C’est d’autant plus dommageable que d’un point de vue de l’expérience de jeu, la série tourne un petit peu en rond, proposant des séquences de skill mais aussi de stamina avec du pianotage intense de bouton ou encore des phases de rythme. L’habillage change mais le gameplay reste intrinsèquement le même.

Néanmoins, à plusieurs, Mario et Sonic aux Jeux Olympiques reste une référence en la matière : du fun sans prise de risque donc mais puisque la recette fonctionne, pourquoi en changer ?

03

Pour la petite anecdote, j’ai apprécié le hub du jeu qui prend place sur une plage de Rio avec de belles sculptures de sable qui gagnent en détail et en couleur avec le temps. Ca m’a un peu rappelé les interactions entre le jeu et l’horloge interne de la Segasaturn en son temps. Mignon.

Si le nombre d’épreuves n’est pas hallucinante, les modes de jeu proposent finalement pas mal d’alternatives. Dans le Choc des Héros, vous devrez participer à des épreuves choisies au hasard en choisissant le camp de Sega ou de Nintendo, histoire de relancer une vieille querelle. Le but du jeu est d’éliminer les membres de l’équipe adverse. Je sens que ça va beaucoup plaire à certains.

Si les épreuves classiques devraient finir par vous lasser, il vous restera les sports plus ludiques comme le rugby, le foot ou le volleyball pour vous consoler. Vous l’aurez compris, le jeu garde tout son intérêt à plusieurs, seul, c’est beaucoup moins sûr.

02

Graphismes : 85%
Les jolies couleurs acidulées de Sega et Nintendo. Un aliasing un peu trop marqué.

Animation : 90%
Parfait.

Jouabilité : 85%
Des phases de gameplay plus ou moins interactives.

Bande Son : 85%
C’est le carnaval !

Intérêt : 76%
Un manque de contenu rattrapé par des modes de jeu différents.

Note Globale : 84%
Il est temps de revoir la recette qui commence un tout petit peu à tourner en rond.


NOTE : 08/10