Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
  

2889 articles en ligne

 
Attack On Titans : Wings of Freedom
Bien barré
bien pesé

On s’ennuie à l’E3. Il n’y a plus rien d’innovant, que des suites. Demandez à mes collègues journalistes. Vous entendrez les plus motivés d’entre eux bien souvent blasés par le manque d’audace de votre industrie préférée.

01

Mais il y a parfois des jeux miraculeux qui redonnent du baume au coeur : des jeux qui suivent d’autres logiques, celles qui ne se posent pas de question. On prend un concept déjà bien délirant mais phénoménal qu’est Shingeki no Kyojin au japon. On adapte le tout dans un délire assumé tout en proposant des sensations de gameplay plutôt inédites et on obtient un titre tout à fait novateur. C’est sans doute un des titres que j’ai le plus cherché à creuser lors de cet E3 tant le système de combat est conceptuel.

Vous devez utiliser un cordage pour attaquer un géant en lockant une partie de son corps. Il faudra cependant être suffisamment loin pour prendre l’élan nécessaire même s’il est possible d’accélérer en plein vol afin de frapper le Titan en respectant un timing une fois arrivé à sa hauteur et lui sectionner la nuque ou un membre pour le faire tituber ou tomber. Ceux-ci évoluent de manière assez pataude et il faut bien ça car chaque coup demande quand même une préparation qui ne nuit cependant pas au rythme du tout car vos actions sont à réaliser avec minutie.

02

Et il fallait oser parce que ça ne ressemble vraiment à rien d’autre comme technique de combat et surtout, le risque de se planter en proposant un concept si différent était grand : à force d’être étrange on devient parfois ridicule : ici, il n’en est rien, les sensations sont même plutôt bonnes voire gratifiantes et épiques.

Reste évidemment un character design respectant la série avec des cyclopes géants au sourire crispé qu’il faut éliminer. De temps en temps, il faut recharger ses ressources en rencontrant des compagnons qui vous ravitaillent un peu partout dans les décors moyenâgeux.

Bien évidemment, le titre reste niche mais il va ravir les hardcore-gamers en quête d’expériences de jeu nouvelles et bien entendu les fans de l’anime. Il est vrai que techniquement, pour de la PS4, ça ne vole pas bien haut mais comme le titre ne se veut pas réaliste et que les développeurs ont choisi en tout évidence le cel shading, la pilule passe plutôt bien d’autant que comme je l’ai signalé, le titre est très plaisant à jouer. Espérons que le public européen réserve un bon accueil pour ce titre intéressant.

03