Consoles-Fan
16/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
Gal Gun Double Peace
Eichi
desu ne ?

Après un passage remarqué par les otakus sur Xbox 360 puis sur PS3 (avec Playstation Move), Gal Gun revient cette fois-ci en exclusivité sur PS4 et le pitch est exactement le même puisqu’il va falloir tirer des phéromones sur des demoiselles afin qu’elles s’évanouissent de plaisir. Ca ne s’invente pas.

01

Dans la pratique, on a affaire à un titre du genre Virtua Cop mais en version kawaii et un peu molle, il faut bien l’avouer. En revanche, le jeu propose que vous utilisez aussi de temps en temps la croix directionnelle pour changer la position de votre caméra lorsque possible.

05

La réalisation est correcte avec de très nombreuses filles modélisées sur lesquelles il faut tirer. Certaines phases de jeu vous permettront même de les caresser. Rien que ça. On regrettera certaines textures un peu floues mises en évidence par des angles de caméra pas toujours très heureux. Il est vrai que sur Xbox 360, le jeu accusait d’un certain retard technique. C’est de nouveau le cas sur PS4 mais comme nous sommes un génération plus loin, eh bien, au final, on va dire que cela reste très regardable si on oublie aussi aux passage la modélisation plus que sommaire de certains décors.

01

Vous êtes un étudiant dont il faudra choisir entre 4 profils en début de partie. Vous serez soit un intellectuel, un sportif, un fashionista ou un pervers. D’autres profils seront à débloquer par la suite mais dans un premier temps, l’idée est de déterminer l’affinité que vous aurez avec les différentes demoiselles du jeu.

Bien entendu, celles-ci accourent vers vous en zigzaguant pour rendre les choses difficiles. Si jamais elles parviennent à vous serrez ou à vous remettre une lettre d’amour, vous perdez de la vie, c’est aussi simple que cela. Vous serez aussi ravis d’apprendre qu’il est possible d’emprunter plusieurs chemins différents, rendant ainsi ce rail-shooter un poil moins linéaire.

03

La possibilité de zoomer avec la gâchette vous permet de voir à travers les éléments du décor si jamais une des demoiselles se cachait, la coquine. Mais pour joindre l’utile à l’agréable, les développeurs se sont dit que ce serait quand même bien cool de pouvoir regarder par la même occasion au travers de leur vêtement en les rendant transparent lorsque vous utilisez cette technique. C’est vraiment trop gentil comme attention.

Certes, le public visé ici est très niche mais le propos plutôt rigolo et un peu ecchi va en intéresser plus d’un. Certes, la réalisation accuse le retard d’une génération de console mais qu’importe, ce retard devient de moins en moins gênant, la puissance des consoles aidant.

04

Graphismes : 70%
Des décors pas trop détaillés mais un character design soigné : il y a d’ailleurs pas mal de personnages différents.

Animation : 90%
Rien à redire, tout est parfaitement fluide mais la PS4 est loin d’être malmenée.

Jouabilité : 82%
Par rapport au premier opus, le gameplay offre une expérience plus riche, il y a du tir, des choix de chemin à prendre, de la manipulation très basique de caméra et bien entendu les phases d’attouchement.

Bande Son : 91%
Ca vocifère dans tous les sens : les dialogues sont survitaminés et doublés avec frénésie : bref, c’est très japonais.

Intérêt : 91%
Osons les jeux coquins et rigolos qui ne se prennent absolument pas au sérieux.

Note Globale : 83%
Parfois, un petit jeu bien débile à souhait, cela fait un bien fou pour décrocher.


NOTE : 08/10