Consoles-Fan
20/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2958 articles en ligne

 
The King Of Fighters XIV
Le retour du roi
par la petite porte

SNK Playmore qui s’appelle pour l’occasion à nouveau SNK nous revient après de longues années d’absence dans le domaine du jeu vidéo. De fait, on peut dès lors se demander si le talent est toujours présent. Pour son grand retour, SNK mise sur sa fameuse série à succès KOF mais l’adapte pour la première fois avec des personnages en 3D dans des décor en 3D mais le gameplay lui, reste bien en 2D. Cette approche plus moderne est certes dangereuse tant on peut perdre parfois de la nervosité au passage mais il n’en est rien.

01

En vérité, je n’ai pas grand chose à reprocher au jeu. Peut-être un aliasing un peu trop présent mais pour le reste, depuis l’intro du jeu jusqu’à son générique de fin, on nage dans le politiquement correct. La réalisation n’est pas débridée mais elle est très honnête avec de belles profondeurs de champs. On notera aussi quelques animations mais rien de tonitruant comme à l’époque de la Dreamcast et du Dreammatch et de l’Evolution. Certains personnages non-jouables réagissent différemment lorsque vous exécutez une attaque spéciale. Notons enfin l’absence d’évolution dans les décors. Pour sûr, le budget devait être limité. Et pourtant, même si les furies ne sont visuellement pas extraordinaires non plus, on ne joue vraiment pas sans déplaisir avec ce nouvel épisode de KOF, la nostalgie aidant peut-être.

02

Exclusif sur PS4, le jeu a été la risée du web lors de sa présentation, la faute à une modélisation sommaire. Si on le compare par exemple à un Killer Instinct, une autre exclusivité mais chez la concurrence, on peut effectivement se demander si on est sur la même génération de console tant les effets de lumière sont quasiment absents par exemple dans le jeu de SNK.

03

Les palettes de couleur ont le mérite d’être bien variées d’un stage à l’autre. Non, clairement, ce KOF développe un capital sympathique indéniable. Il faut dire qu’il offre pas mal à découvrir avec un roaster très riche qui mise sur les personnages les plus cultes de la série mais tout en proposant près d’une vingtaine de nouveaux personnages ! Gasp, c’est généreux.

04

Facile à prendre en main mais dur à maîtriser, The King Of Fighters XIV fera à coup sûr mouche dans le coeur des fans de la série ravis de voir leur jeu chéri renaître de ses cendres avec son gameplay aux petits oignons. Le retour de SNK est donc réussi, reste à aligner la technique à la génération de console pour la prochaine fois.

Graphismes : 70%
Goûtu mais dépassé techniquement.

Animation : 80%
Bien pêchu malgré le portage 3D

Jouabilité : 95%
Impeccable : des sensations pures et précises.

Bande Son : 95%
Un joli travail avec quelques chansons au passage.

Intérêt : 80%
Retour intéressant mais certes pas impressionnant.

Note Globale : 83%
Le jeu nous avait habitué à mieux en terme de démo technique dans le passé. Ce KOF est à la traîne mais son retour fait plaisir à voir.


NOTE : 08/10