Consoles-Fan
16/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
For Honor
Pour la gagne
Pour le fun

For Honor m’a épaté à l’E3 2015. Il était déjà disponible en multijoueur, en hands-on et nous avions joué à 4 contre 4. Notre équipe avait pris une sacrée raclée. Malgré tout, on s’était amusé comme des petits fous ! A l’E3 2016, c’était au tour du mode story de nous éblouir. A présent, la version pre-alpha est disponible et elle m’a fait retrouver les excellentes sensations du multi de 2015.

04

L’habillage est classieux : imaginez une narratrice de la trempe de celle de The Lord Of The Rings servie par l’écriture aiguisée de Jason Vandenbergh, une puissance musicale démesurée et un gameplay magnifique, lourd et cintré, des combats stratégiques et des factions issues de mondes bien tranchés : les chevaliers, les vikings et les samourais : je peux me tromper mais j’ai le sentiment que For Honour sera le jeu le plus important de 2017. En tous cas, tout semble réuni pour.

03

Le titre présente en effet des affrontements passionnants et funs. Le jeu lorgne vers Dynasty Wariors mais aussi Rise et Lord Of The Rings (l’ancienne trilogie sortie sur PS2-GC-XBOX) pour le mode histoire mais le coeur du jeu s’articule vraisemblablement autour du jeu en ligne qui nécessite une grande agilité et qui engendrera des combats épiques entre des ténors combattants qui dureront jusqu’au premier des deux qui craquera, à moins qu’un de vos compagnons entre en jeu et vienne déséquilibrer le combat. Pour sûr, il va falloir jouer finement, agir en groupe et compter les uns sur les autres. Partir seul en mission pourrairt être un véritable danger en cas de mauvaise rencontre. En effet, avec le système de "roi de la colline", il faudra se séparer pour reconquérir et contrôler des territoires.

02

01

En terme de réalisation, le jeu semble très bien engagé, il faut dire qu’Ubisoft a su se donner les moyens pour que le lancement du titre impressionne et soit ainsi une réussite. Que ce soit dans les décors ultradétaillés ou les armures articulées pièce par pièce. Le prix à payer est une framerate stable mais limité à 30FPS. Je suis curieux de voir ce que cela donnera sur les prochaines consoles : il est fort à parier qu’Ubisoft aura prévu quelque chose pour la transition.

Il faudra encore attendre le 14 février pour pouvoir jauger définitivement cette nouvelle IP. Les dernières sorties ont donné raison à Ubisoft et le faux pas ne sera sans doute pas encore pour cette fois-ci.