Consoles-Fan
22/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3015 articles en ligne

 
Kirby : Planet Robobot
La classe internationale
pour un titre digne d’un jeu Treasure

Non, je ne vous ferai pas l’affront de vous présenter Kirby une nouvelle fois. Plantons juste le décor si vous le voulez bien. Dream Land (aucun rapport avec le groupe Colruyt) est envahie par un nouvel envahisseur parfaitement inconnu de la série et qui mieux qu’une boule de chewing-gum rose pourrait sauver le monde des griffes de la société Haltmann.

01

Si la recette Kirby est essentiellement basée sur des couleurs doucereuses et pastelles, celui-ci se fera pour l’occasion dans un univers 3D mais garde un gameplay tout en 2D même si Kirby n’hésitera pas à changer de plan en cas de besoin (il faudra saisir une étoile pour se faire) rajoutant pour la peine de jolis effets visuels. Et des effets visuels, le jeu en propose plein : fumée, eau, scrollings différentiels et une gestion dynamique du zoom des plus fluides. De plus, les programmeurs n’ont pas hésité à jouer avec la 3D pour donner encore plus de profondeur au jeu et envoyer des éléments détruits à la tête des joueurs. Les amateurs de 3D stéréoscopique seront servis !

04

Avec HAL Laboratory aux commandes, difficile d’être déçu tant le jeu fourmille de détail. Par exemple, certains obstacles à franchir ne sont pas animés par le saint-esprit comme on le voit souvent dans un jeu de plate-forme, ici, il y a carrément des petits personnages qui tentent de vous barrer le passage en déplaçant ces fameux obstacles. Tout se fait dans une ambiance bon-enfant et quasi non-violente. Ce qui ne signifie pas pour autant que les ennemis n’ont pas d’armes ou de pouvoirs, tout du contraire puisque ce cannibale de Kirby va pouvoir avaler ses ennemis afin de récupérer leur pouvoir visualisé par le chapeau correspondant validant la récupération du pouvoir en question.

02

Kirby ne vous étonnera pas, soyons clair, c’est un Kirby de plus, mais quel Kirby, une fois de plus, serais-je tenté de dire, tant la réalisation est soignée une fois de plus et avec le gameplay aux petits oignons que nous propose une fois de plus ce Kirby, il est vraiment difficile de minauder sur le manque d’innovation de cet épisode.

05

Il y a quand même quelques nouveautés comme bien entendu la compatibilité avec les amiibos (tous très jolis pour l’occasion) et la présence de stages assez sympas où il faudra contrôler simultanément deux Kirby. Parfois, il faudra contrôler un vaisseau et puis finalement assez souvent des robots qui vous offrent plein de fonctionnalité puisqu’eux aussi sont capables de se transfomer si vous absorbez des ennemis. Perché sur votre robot, vous sauterez plus haut, vous enverrez des bombes capables de grimper sur les murs et bien plus. Cette combinaison riche de gameplays (la force des jeux Kirby) offrent une sensation de plénitude au joueur. C’est si soigné qu’on dirait, excusez du peu, un jeu Treasure, avec peut-être quand même un peu moins d’effets spéciaux.

03

Graphismes : 96%
Des décors très flatteurs pour la 3DS avec une utilisation intelligente de la 3D stéréoscopique. Des couleurs de rêve.

Animation : 94%
Finement maîtrisée.

Jouabilité : 98%
C’est clairement le point fort des Kirby mais ici, HAL Laboratory s’est surpassé.

Bande Son : 85%
Une ambiance assez classique pour un Kirby.

Intérêt : 95%
Un excellent opus, certes classique, mais parfaitement maîtrisé.

Note Globale : 95%
Un de mes Kirby préférés : il n’est pas aussi magique et féérique que Kirby : Au Fil de L’Aventure mais il compense avec sa réalisation exemplaire et son gameplay très riche.


NOTE : 09/10