Consoles-Fan
20/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2927 articles en ligne

 
The House Of The Dead 3
Ch
Les zombies sont des gens biens.

Sega nous revient avec le 3eme opus de The House Of The Dead 3, un jeu qui r

Please don’t shoot me !

Tiout d’abord : les armes ! On tire dorénavant au shoot gun, les tirs sont donc moins précis et plus ravageurs mais aussi plus lents. Les paramètres sont suffisemment différents que pour offrir un gameplay renouvelé. Le reload est à présent automatique mais vous pouvez toujours recharger votre shootgun avant qu’il ne soit complètement vide.

Vous ne devrez plus sauver d’innocentes victimes des dents acérées des zombies, cette fois-ci c’est votre partenaire qu’il faudra sauver de situations délicates. Une très bonne idée qui prend tout son intérêt dans le jeu à deux. Si vous sauvez votre partenaire, vous gagnez une vie et mieux encore, il n’en perd pas une. Du coup, la sensation de jouer ensemble est largement plus renforcée que dans les épisodes précédents ou dans n’importe quel jeu du même type. Une idée toute bête mais il fallait y penser. Encore une autre nouveauté : les boss ne ponctuent plus spécialement les fins de niveau !

Les zombies reviennent donc nous rendre une petite visite avec de nouvelles armes comme des tronçonneuses et apparaissent avec une mise en scène souvent brillante. Bien sûr, on a pas vraiment peur dans House Of The Dead 3 puisque le principe est avant tout de blaster tout ce qui bouge. On appréciera par ailleurs une intéraction plus grande avec les décors avec par exemple des feuilles de papier qui s’envolent lorsque vous tirez dessus. Bonjour le détail ! Cependant l’intéraction reste à mon avis insuffisante, on peut en effet tirer sur des ordinateurs ou des vitres sans qu’elles ne bronchent. La bonne nouvelle, c’est que c’est sans doute le seul petit défaut du jeu car pour le reste, Wow Entertainment a tout déchiré. The House Of The Dead 3 est beaucoup plus coloré que l’épisode précédent, avec un panel de couleurs ahurissant et des textures organiques « beautifulesques ». Les effets d’éclairage et de reflets sont grandioses. Vous pouvez même voir à travers les zombies que vous criblez de balle exactement aux endroits où vous l’avez atteint : du grand art ! Et vous pouvez même choisir plusieurs niveau de violence ainsi que la couleur du sang : rouge ou vert.

Violence, Sex, Ketchup !

Normalement, ce paragraphe devait servir à critiquer la faible durée de vie d’un tel soft (Le jeu est composé de 5 chapitres plus 1 très court qui fait office de prologue : le chapitre zéro !) et je devais donc vous conseiller l’achat en deuxième main de The House Of The Dead 3 mais il semble que Sega ait compris la leçon et a bien décidé de me faire mentir sur ce coup-là. Car outre le fait que House Of The Dead 3 propose quelques modes de jeux différents, les programmeurs ont eu la bonne idée d’inclure House Of The Dead 2 (avec son gameplay original) dans le jeu qui a bien entendu un peu vieilli face au premier épisode mais qui reste malgré tout un des plus beaux jeux de la Dreamcast et donc un titre d’excellente facture et d’une qualité qui n’est plus à démontrer. Alors bien évidemment, cette remarque ne vaut pas si vous possédez déjà le second épisode. Mais il faut tout de même avoir en tête que The House Of The Dead 3 est bien un véritable jeu en soi et pas un demi-jeu enrichi par d’anciens titres comme l’est Crazy Taxi 3.

Et puis la présence de The House Of The Dead 2 n’est pas un hazard puisque le 3 est la suite directe du 2 qui se déroule 19 ans plus tard. Il vous faut donc emprunter un ascenseur qui vous fera remonter le temps avec un arrêt à chaque pallier de 5 ans où une petite séance de shoot vous sera proposée afin de récupérer de précieux items pour le mode original du second épisode ! Le passage d’un jeu à l’autre ne se fait donc pas tout bêtement par un simple changement d’écran-titre : c’est marrant et cela permet à ceux qui découvrent la série en cours de route d’être éclairés un peu mieux sur le scénario (si, si, y’en a un) du 3eme épisode. Mais ce n’est pas fini, un grand publi-reportage-bande-annonce sur House Of The Dead The Movie a été inclus dans le jeu, un bien joli bonus qui vous fera découvrir les effets spéciaux et les jeunes filles légèrement vêtues du film qui semble avoir joué la carte du kitch à fond la caisse sans doute pour éviter d’être qualifié de daube et pour essayer d’obtenir un résultat aussi amusant que Evil Dead.

Il faut tout de même regretter l’absence de bifurcations au sein d’un même stage. Il est toujours dommage de régresser sur certains points... Mais The House Of The Dead 3, sans créer bien entendu de véritable surprise, plaira aux amateurs du genre puisqu’il constitue l’un des meilleurs titres existants jusqu’à ce jour. The House Of The Dead 3 remplit donc son contrat, sans plus, mais c’est déjà pas mal !

- Galerie

Graphismes : 98%
Le plus beau jeu de la X-Box ? La modélisation des décors et la qualité des textures sont bluffantes. Du travail d’orfèvre.

Animation : 97%
Mégafluide même si la caméra suit un rail conducteur !

Jouabilité : 93%
Précise, parfaite, un régal.

Bande Son : 93%
Dans le pur style House Of The Dead : à la fois torturé et classique !

Intérêt : 82%
Court comme tous les jeux du style, il présente néanmoins l’avantage d’inclure deux excellents jeux en un.

Note Globale : 95%
Une référence, et donc un incontournable !


NOTE : 09/10