Consoles-Fan
25/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2964 articles en ligne

 
FIFA 17
Comme quoi on peut encore évoluer...
...après plus de 20 ans à faire un jeu de foot.

Chaque année, c’est la même rengaine : FIFA et Pro Evolution Soccer reviennent, à tel point que l’on se demande encore comment peuvent évoluer des jeux de football sortant tous les douze mois. Cependant, il semble bien qu’Electronic Arts ait décidé de convaincre même les plus sceptiques avec une itération qui apportent de véritables évolutions à la série.

PNG - 236.2 ko

En commençant par le mode "The Journey" (L’Aventure) qui nous met dans la peau du jeune Hunter. Fils et petit-fils de deux grands footballers anglais, celui-ci va devoir essayer de percer dans le milieu, face à la rude concurrence des internationnaux et de ses rivaux en Premier League. L’idée plutôt originale s’apparente à un Deviens une Légende bien plus scénarisé : le premier match vous mettra aux contrôles de Hunter alors que celui-ci n’a encore qu’une dizaine d’années !

PNG - 237.2 ko

L’idée s’avère excellente, et prenante : en nous faisant vivre la vie de Hunter, on s’attache à celui-ci, et les cinématiques réalisées avec le moteur du jeu s’avèrent plus que convaincantes. Le moteur du jeu, justement, fait partie des révolutions de cet opus : EA a décidé de sortir le grand jeu en dotant FIFA 17 du Frostbite 3, le moteur créé par DICE à l’origine pour la série Battlefield. Ici, il ne sera point question de destructions de stades néanmoins (ni de trous dans le gazon), mais le rendu à l’écran est vraiment réussi. Certes, certains joueurs/entraîneurs sont encore mal modélisés, mais les visages et les animations sont bluffantes. Mention spéciale aux maillots qui se déforment en fonction des mouvements.

PNG - 246 ko

Côté prise en main, l’on sent également un véritable bond entre les précédents FIFA et celui-ci : la défense en se servant uniquement du bouton A n’est plus. Certes, celle-ci permet encore de marquer le joueur, mais il faudra ensuite utiliser à bon escient un tacle pour subtiliser le ballon. Les tacles debout deviennent donc plus techniques, car il faudra timer votre intervention pour obtenir autoritairement le ballon. Le résultat est réussi, réaliste et plaisant, tout en permettant aux amateurs de dribles d’enrhumer les défenseurs qui anticipent un peu trop votre conduite de balle d’un bon coup de rein.

PNG - 231 ko

La majorité des autres changements sont focalisés sur les coups de pied arrêtés. Coups francs et corners indirects se font désormais en gérant une cible et la puissance de tir. Plus vous charger le tir, plus celui-ci sera tendu. L’autre nouveauté se trouve du côté des penaltys : à présent, le joueur commence sa course dès que vous commencez à viser et ajuste votre puissance de frappe. Il est même possible de modifier sa position de départ afin de vraiment amener une course et un tir personnalisé.

PNG - 247 ko

A côté de toutes ces nouveautés, l’ensemble des features habituelles de FIFA sont bien présentes. Entre son jeu en ligne, son mode Fifa Ultimate Team, son mode Deviens une Légende classique, la possibilité de gérer une équipe et les nombreuses coupes et compétitions disponibles, il y a de quoi avoir le tournis. Si les habitués ont déjà de quoi faire habituellement, l’arrivée du mode The Journey vient encore apporter au soft une nouvelle facette qui même si elle demandera encore un peu de travail (on regrettera le côté TRES scripté de l’aventure en termes d’étapes-clés), s’avère plus que satisfaisante pour une idée tout fraîchement exploitée.

Graphismes : 17/20

Pour un cru qui se permet de changer de moteur graphique, Fifa 17 s’avère splendide. Le Frostbite, moteur maison désormais incontournable d’Electronic Arts fait ici des merveilles d’un genre auquel il nous a peu habitué : la modélisation des sportifs. Mouvements du maillot, sueur sur le corps, les animations des joueurs...l’ensemble est vraiment bluffant. La foule fait encore trop artificielle (synchronisée), mais le résultat de loin s’avère vraiment convaincant.

Gameplay : 17/20

En rendant la défense debout bien plus technique et importante qu’auparavant, on se retrouve de fait avec Fifa 17 en présence d’une simulation de football plus réaliste que jamais. La refonte des mécanismes est assez profonde, puisqu’en plus de cette défense bien plus ’réactive’ qu’avant, il faudra aussi s’habituer à un nouveau système de penaltys, de coups francs et de corners. L’ensemble s’avère néanmoins bien plus efficace que dans les précédentes itérations une fois maîtrisé.

Bande-son : 16/20

Comme d’habitude avec les FIFA, ce cru 2017 s’offre une bande-son vraiment agréable pour ses menus. Les musiques sont toutes sympathiques, et très ecclectiques. Certaines sont déjà connues, d’autres ne tarderont pas à l’être. Côté commentateurs sportifs, il faut avouer que les français s’en sortent plutôt bien, notamment car l’on retrouve au micro Pierre Menès qui s’avère plutôt convaincant et toujours aussi sarcastique qu’en vrai. Une belle surprise. Côté ambiance dans les stades, on regrettera que la foule ne se fasse pas entendre davantage.

Scénario : 16/20

C’est bien la première fois que je me dois de donner une note de scénario à un jeu de sports, et pour cause : le mode The Journey de ce nouveau FIFA est une véritable surprise. Vous mettant aux commandes d’un joueur qui a une histoire familliale liée au football, ses doutes, et ses ambitions, on se retrouve à suivre celui-ci de ses premiers matchs en Junior jusqu’à sa gloire quelques années plus tard. En espérant un mode encore plus élaboré l’an prochain ?

Durée de vie : 20/20

Comme d’habitude, EA voit grand et envoie du lourd : multijoueur, solo, mode Ultimate Team encore retravaillé, Carrière, et Aventure...le jeu s’avère plus dense, plus complet que jamais. On en vient à se demander si les acharnés du ballon de cuir arriveront à tout explorer de FIFA 17 avant la sortie du 18 !

Conclusion : 18/20

Véritable tour de force pour EA Sports, qui signe avec Fifa 17 un vrai nouvel opus. En changeant aussi bien sur le fond que la forme, le jeu n’en oublie pas non plus d’offrir un contenu encore plus dense pour permettre à tous de savourer le football. En résulte un cru qui pourrait intéresser même les joueurs occasionnels, qui n’auraient pas remis les pieds dans une simulation de ballon rond depuis quelques années.


NOTE : 09/10