Consoles-Fan
23/02/2017

Auteur
  

2743 articles en ligne

 
Eagle Flight
Lui,
il l’a pas volé !

Présenté à l’E3 2016, j’ai pu découvrir Eagle Flight sur Oculus Rift. Il était question à l’époque d’un excellent jeu multi à 3 contre . Quelle ne fût pas ma surprise de découvrir qu’Eagle Flight renfermait aussi un mode histoire très bien écrit.

03

Eagle Flight est sans doute un des titres les plus réussis du catalogue sur Playstation VR. Il est joli, coloré, fluide et le fait de se prendre pour un oiseau pour survoler la capitale française abandonnée par les hommes et reconquises par la nature a quelque chose d’enivrant. La ballade est vraiment très plaisante et la narration donne l’impression au joueur de faire partie d’une attraction d’un parc d’attractions avec des moyens XXL.

Eagle Flight est vraiment une belle démo technique du Playstation VR, c’est la parfaite utilisation du device. Le jeu n’est pas d’une beauté affolante mais de par son choix pas trop réaliste et ses belles couleurs, il fait le job tout en proposant un excellent confort en terme de fluidité. Vous êtes un aigle et votre référent à l’écran, c’est votre bec. Grâce à lui, pas de cinétose ! C’est juste parfait.

Le titre propose des défis variés et amusants qui font appel à pas mal d’agilité. C’est un des premiers jeux Playstation VR auquel j’ai joué qui nécessitent de l’habilité. Les sensations de jeu sont très agréables voire enivrantes. Les musiques qui accompagnent l’action rajoutent pas mal de pression et les bruitages augmentent encore le réalisme.

02

Outre le mode histoire qui vous occupera, le titre propose une des plus belles expériences de multi en VR. Le concept est simple, il faut s’affronter en équipe en envoyant une sorte d’onde sur son ennemi dans le cadre d’un capture the flag. Les tirs sont illimités mais la fréquence de tir est très lente, vous obligeant à bien ajuster et à bien jauger. La technique pour échapper à vos poursuivants est de voler en rase-motte. La prise de risque est certaine puisqu’on peut plus facilement se vautrer mais en revanche, vous serez plus à l’abri de vos poursuivants qui auront bien plus de mal à vous tirer dessus d’autant que vos comparses sont supposés leur mener la vie dure du mieux possible.

En conclusion, Eagle Flight est une réussite sur toute la ligne : accessible mais quand même exigeant, agréable à prendre en main, le titre d’Ubisoft propose plein de sensations, mais seulement les bonnes. Pour moi, c’est un incontournable si vous souhaitez faire découvrir la VR à vos amis, joueurs ou non. Si on veut vraiment chercher la petite bête, on dira qu’Eagle Flight, au vu de son prix, aurait pu être plus généreux, mais ne l’est-il pas finalement au regard de la quirielle de jeux VR qui font juste office de snack.

01

Graphismes :82%
Une modélisation correcte mais un style graphique pas trop gourmand en polygones qui rend le tout très plaisant.

Animation : 94%
Excellente fluidité, pas de motion sickness.

Jouabilité : 94%
Les mouvements de tête sont très intuitifs et parfaitement dosés.

Bande Son : 83%
Pas trop envahissante, juste ce qu’il faut, avec d’excellents bruitages qui rendent ce monde très convaincant.

Intérêt : 85%
Eagle Flight est excellent mais aurait gagné à être plus généreux en offrant plus de modes de jeu et d’autres décors à visiter. Il y a bien certains passages sous-terrains mais cela reste un peu (F)light. Cependant, il faut reconnaître que l’expérience de jeu est une des meilleures que l’on puisse trouver sur Playtation VR et qu’il vous régalera tant pour son monde histoire que pour son expérience en ligne.

Note Globale : 85%
Un excellent titre avec du vrai gameplay mais qui gagnerait à être un peu plus généreux.


NOTE : 08/10