Consoles-Fan
21/08/2017

Auteur
  

2829 articles en ligne

 
Pokémon Soleil
Tu es le soleil
de ma vie

Mine de rien, Pokémon fête déjà ses 20 ans. C’est une des seules licences à afficher une santé commerciale toujours aussi insolente. Elle sont rares à traverser le temps et à perdurer à un si haut niveau. Pokemon prouve que ce n’est pas un effet de mode d’une seule génération. C’est vous dire si la recette est parfaite.

04

2016 a été une année marquante pour Pokémon. L’arrivée de Pokémon Go n’est clairement pas passé inaperçue. et rien de tel que de finir l’année avec un Pokémon classique qui fait toujours son effet en-dessous du sapin.

Les règles ont cependant légèrement changé puisqu’il ne sera désormais plus nécessaire de réunir les badges afin de participer à la ligue Pokémon. Cette fois-ci, une série d’épreuves seront d’actualité mais leur difficulté est loin d’être renversante. Ces missions vous permettront de récupérer des cristaux qui débloqueront vos diverses capacités.

03

Plus linéaire que jamais, ce Pokémon n’en est pas moins plaisant. L’histoire de qualité accrocheuse permet en effet de garder des sessions de jeu bien rythmées. Il faudra bien prendre soin de vos petits compagnons entre les combats qui ne se déroulent désormais plus en arènes. Les combats sont même en retrait dans cet épisode qui se construit plus sur l’aspect relationnel que vous entretenez avec vos Pokémons. Un Pokémon heureux combattra mieux. L’idée n’est pas nouvelle et elle fonctionne parfaitement bien. Si les combats sont moins nombreux, ils sont aussi plus difficiles et donc intéressants. La complexification n’est pas non plus extrême mais, par exemple, grâce au bracelet Z, vous pourrez à chaque combat une seule fois profiter d’une augmentation de capacité. Veillez en tous cas à équilibrer vos Pokémons sous peine d’avoir de mauvaises surprises.

02

Qui dit collection de Pokémon, dit Pokémons inédits. Sur cet aspect, il semble que The Pokémon Company aie été peu inspirée en terme de design character. Dommage même s’il est vrai que cela n’empiète pas trop au final sur le plaisir de jeu.

D’un point de vue purement technique, je dirais purement et simplement : heureusement que la Nintendo Switch arrive car on sent bien que les développeurs sont arrivés à saturation sur 3DS. La réalisation n’évolue plus vraiment, et pour cause, on a atteint les limites si l’on en croit les ralentissements provoqués par des effets spéciaux fort généreux, il est vrai.

01

Graphismes : 78%
Un renouvellement pas toujours convaincant en terme de character design. Même s’il ne s’agit sans doute pas du tout dernier épisode de la 3DS, l’arrivée de la Nintendo Switch est nécessaire pour voir la franchise évoluer graphiquement.

Animation : 75%
Ca rame face aux quirielles d’animations.

Jouabilité : 88%
Un accès simple mais des mécaniques de gameplay intelligentes.

Bande Son : 82%
Pokeball, pokeball, pokeball, pikachu !

Intérêt : 93%
Des combats plus durs et plus intéressants mais aussi moins nombreux pour laisser place à de nouvelles dimensions de jeu. C’est bien de se réinventer.

Note Globale : 87%
Pokémon reste une valeur sûre malgré les années qui défilent.


NOTE : 08/10