Consoles-Fan
24/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2890 articles en ligne

 
The Lord Of The Rings : The Two Towers
One ring to rule them all
Aussi nul que le premier ?

19 anneaux au pouvoir surnaturel furent forg

Le silence des anneaux

Les fans peuvent se réjouir, The Lord Of The Rings :the two towers n’a pas été baclé. Bien au contraire ! L’histoire débute exactement là où débute le premier film, à savoir par le csombat épique et grandiose contre Sauron et son armée intrépide.

Le jeu exploite énormément d’images du film relayé par des scènes en 3D temps réel. Le passage de l’un à l’autre se fait par le biais de fondus enchaînés très convaincants. Ainsi le joueur rejoue exactement certaines scènes de combat du film. C’est le bonheur absolu ! Car tout a été réglé pour revivre les moments forts du film grâce à une jouabilité sans faille, des décors somptueux qui recréent l’univers fantastique du seigneur des anneaux. La musique vient même élever le jeu au rang des meilleurs titres du moment sur PS2. On ne le dira jamais assez, mais une ambiance musicale bien léchée est un facteur de réussite extrêmement important dans les jeux, et plus particulièrement dans les titres à caractère cinématographique. Que serait le seigneur des anneaux avec le répertoire d’Annie Cordy ! Il est en tous cas heureux que les éditeurs aient enfin pris conscience de l’importance de la bande-son. C’est une partie de l’âme du jeu et dans ce cas-ci, on est servi avec une bande-son complètement envoûtante et mystérieuse, mêlée d’héroïsme et de lyrisme.

Techniquement parlant, c’est beau à pleurer, d’ailleurs je pleure encore. Incroyable, la PS2 explose de toute sa puissance en proposant des graphismes d’une finesse hallucinante. Les effets d’éclairage et d’eau ainsi que les gouttes de pluie qui percutent votre écran sont magnifiques. Des petits animations ci et là viennent compléter la claque visuelle. Le seul petit reproche que j’ai à faire est du côté de l’animation, un peu trop sèche à mon goût mais vous me connaissez : j’aime bien chipoter.

Par contre, au niveau de la durée de vie, c’est moins glorieux… Le jeu se termine en un quart d’après-midi… Bon évidemment il faudra terminer le jeu avec un level suffisant avec chacun des personnages. C’est à dire finir le jeu 3 fois puisque vous pouvez jouer avec Aragorn Legolas ou Gimli au choix, à l’exception du premier stage dans lequel vous incarnerez Isildur, le roi qui n’a pas trouvé le courrage de se débarasser de l’anneau et à l’exception du second stage ou seul Aragorn est sélectionnable. Mais 12 stages (6 tirés de The Fellowship Of The Ring et 6 tirés de The Two Towers) , cela reste très maigre. D’autant plus que le jeu est assez simple et vous serez rarement contrarié dans votre progression.

Par contre les combats sont intéressants et il faudra trouver des petites techniques afin de vous débarasser des boss. Rien de bien extraordinaire de ce côté là mais c’est bien sympa. Mais là où les programmeurs n’ont pas été pingres, c’est du côté des petits bonus à la manière d’un DVD mais qui sont ici à débloquer, bien entendu ! Les fans du film devraient y retrouver leur compte avec entre autres des interviews, le making of, des photographies… Il y a autant de bonus que dans un film DVD !

Le seigneur des agneaux

La gestion des personnages est réduite à son plus simple élément mais reste tout à fait honorable pour le type de jeu qui fait rarement dans le compliqué. Ainsi un système de level et de points vous permettra de débloquer quelques nouveaux coups à réaliser par la suite via des combos qui vous permettront d’être plus efficace sur le champ de bataille. D’ailleurs, à chaque fin de stage, vous serez sanctionné par un résultat révélant votre niveau d’aptitude au combat.

Pour ce qui est de la vie de votre personnage, de simples potions vous rempliront votre barre d’énergie à fond si elles sont vertes et en partie si elles sont rouges. Ces items sont généralement abandonnés par les ennemis vaincus. Ne négligez donc pas les sous-fifres lors des combats de boss puisque les tuer peut vous sauver la mise !

Vous pourrez également récupérer des flèches. A noter que les flèches apparaissent souvent comme par hazard à point nommé et qu’il suffit de se rendre toujours à l’endroit où elles apparaissent quand vous êtes à court !

The Lord Of The Rings : The Two Towers reste malgré tout un des meilleurs beat-them-all du moment même si l’on regrette l’absence d’un mode deux joueurs. D’autant plus que c’était largement gérable ! Afin d’éviter toute mauvaise surprise (due essentiellement à la durée de vie du titre) il serait plus sage de vous le procurer en occasion. Le plaisir est intense, certes, mais il est court. En tous cas Electronic Arts nous fait oublier le nullissime premier épisode, (tellement nul que j’ai même pas eu le courrage d’en écrire le test. Et puis il faut dire qu’il n’y a pas de points négatifs sur Cfan donc on aurait pas pu) the fellowchip of the ring. Surtout ne confondez pas les deux jeux, c’est dangereux pour le cœur !

Graphismes : 93%
Epoustouflant, magnifique, la PS2 crache ses tripes à la mode de Caen.

Animation : 78%
J’aurais aimé mieux : ils m’auraient fait le jeu aussi fluide que Shinobi je n’aurais eu plus rien à dire ! Enfin c’est quand même pas mal !

Jouabilité : 87%
Non seulement le jeu est superjouable, mais en plus, pour un beat-them-up, le gameplay est plutôt riche et pas du tout répétitif. Les combats contre les boss sont particulièrement intéressants. Excellent !

Bande Son : 97%
C’est la musique du film ! Elle apporte un plus indéniable au niveau de l’ambiance. Gothique, classique, symphonique, lyrique, triomphante, percutante et grave à la fois.

Intérêt : 88%
Un excellent beat-them-up comme on en a plus vu depuis des années. Un vide est comblé ! Cependant, comme tous les beat-them-up, The Lord Of The Rings : The Two Towers est un peu court. On regrettera aussi l’absence d’un mode deux joueurs...

Note Globale : 88%
Lord Of The Rings : The Two Towers est un must-buy ! Pour une fois qu’une licence est bien utilisée, ne vous privez pas !


NOTE : 08/10