Consoles-Fan
29/03/2017

Auteur
  

2769 articles en ligne

 
Manuel Samuel
Jouer
c’est compliqué

Si vous êtes à la recherche d’un jeu complètement perturbé, Manuel Samuel est clairement fait pour vous. Voici le pitch. Vous êtes Samuel, un paresseux friqué. La vie est cool. Enfin, la vie... Il y a un petit hic.

03

En effet, vous êtes mort. Plutôt gênant. Mais comme la mort est cool, elle vous a proposé un marché. Elle vous propose de revenir sur terre et de survivre une seule journée avec un handicap. En gros, vous allez devenir complètement manuel. Tous vos réflexes ont disparu. Cela signifie qu’il va falloir manuelle bouger vos pieds, vos bras mais aussi inspirer, expirer et même cligner des yeux sous peine de ne plus rien voir à l’écran. Pour chacune des actions, un bouton est assigné. Et franchement, c’est drôle à en pleurer. Faire des actions banales comme conduire sa voiture, faire un petit pipi, ce n’est plus une sinécure !

01

L’idée est plutôt folle et c’est vraiment l’ingrédient drôle du jeu qui, sans entrer dans un gameplay élaboré, se fend d’un principe de jeu inutilement compliqué et donc totalement éclatant et drôle.

Si le design n’est pas foufou et la réalisation vraiment limitée est comparable à un jeu smartphone, le côté dingo de Manuel Samuel fait mouche immédiatement. Le concept est tellement ridicule qu’il transpire de non-sens. Et pourtant, il va falloir s’y faire, vous n’êtes plus capable de vous déplacer simplement, vous êtes une marionnette, il va falloir s’y faire.

Mais la cerise sur le gâteau, c’est d’avoir pensé à faire un mode co-op où un joueur va devoir actionner la respiration et l’autre l’expiration, l’un la jambe gauche, l’autre la jambe droite. Bref, toutes les commandes sont divisées et manoeuvrer devient un véritable enfer accompagné par des crises de rire mémorables même si le duo s’en sort bien, la faute aux déplacements ridiculement pittoresques de Samuel.

02

Graphismes :73%
Un effet cartoon réussi mais une réalisation un peu cheap.

Animation : 72%
Le jeu aurait pu être un peu plus généreux dans ses décors.

Jouabilité : 82%
Un concept basique mais barré.

Bande Son : 90%
Un doublage tordant avec une voix-off qui nous accompagne de manière posée et magistrale.

Intérêt : 90%
Des larmes de rire mais les stages se succèdent assez rapidement et le jeu se boucle trop rapidement.

Note Globale : 87%
C’est une belle note d’encouragement : j’aimerais voir plus souvent débarquer des projets délirants comme ce titre assez court mais également assez peu cher, bref, un juste prix.


NOTE : 08/10