Consoles-Fan
23/05/2017

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2785 articles en ligne

 
Conférence de Nintendo : Nintendo Switch
Peu de surprises
mais de bonnes surprises

Dire que j’attendais cette conférence du 13 janvier (fixée à 5 heures du matin puisque présentée depuis Tokyo)avec une impatience est un euphémisme. A 3 heures du matin, je ne pouvais déjà plus dormir.

Après une explication bien claire du hardware qui pourra donc être exploité en mode console de salon, console portable ou console d’appoint en posant par exemple l’écran sur une table où que vous soyez, Nintendo s’est attardé longuement sur les Joy-Cons, manettes clipsables sur l’écran, sur un joypad ou complètement détachables, avec la possibilité de devenir deux manettes séparées conservant pas mal de fonctionnalités tout en proposant du motion gaming. Elles contiennent aussi le NFC afin que la folie Amiibo puisse se poursuivre.

Si le début de la présentation a tenté de séduire le grand public avec 1, 2, Switch, un jeu qui vante le fait qu’il ne faudra même plus regarder l’écran pour jouer, les hardcore-gamers ont aussi été servis avec plusieurs titres longuement présentés mais aussi d’autres passés en coup de vent.

Chez Nintendo, on comptera donc Arms, un titre de combat qui n’est pas sans rappeler un mini-jeu de Super Monkey Ball mais en largement plus élaboré.

Super Mario Odissey a étonné avec ses allures de Sonic Adventure mais la bonne nouvelle est que nous sommes en face d’un Mario 64-like : enfin !

Splatoon 2 a également été annoncé ainsi que Mario Kart 8 en version deluxe qui accueillera entre autres de nouveaux pilotes issus de l’univers de Splatoon. Cette sortie n’est pas une aberration en soi puisque le but premier est de pouvoir jouer à ce Mario Kart en version portable. On peut supposer que Nintendo sera tenté de faire de même avec d’autres titres de la WiiU.

Bien entendu, le Legend Of Zelda de la Wii U débarquera pour la sortie de la console le 3 mars, c’était un secret de polichinelle.

Dans l’ensemble les jeux présentés n’étaient pas réalistes. Même Skyrim abordait des couleurs pastelles bien plus agréables. Cela fait plaisir à voir car Nintendo reste vraiment sur un créneau différent de la concurrence. Outre Square Enix présent en force avec Dragon Quest XI et XII ainsi que Dragon Quest Heroes 1&2.

Pour ma part, j’ai largement apprécié l’annonce du retour de No More Heroes mais aussi la présence de Puyo Puyo Tetris et surtout de Super Bomberman R, une série que l’on pouvait croire morte et enterrée par Konami depuis le rachat d’Hudson Soft.

Un jeu Sonic serait aussi de la partie du côté de chez Sega : sans doute l’épisode du 25ème anniversaire de la franchise. (En attendant, Sonic Mania vient d’être confirmé)

Côté RPG, on sera gâté avec Xenoblade Chronicles 2 et un Shin Megami Tensei.

Au niveau du prix, il faudra s’attendre à débourser 299$ (le prix en euros n’est pas encore confirmé) pour obtenir la console complète avec son écran 6,2 pouces HD ready, son dock, deux contrôleurs Joy-Con (deux gris ou un bleu et un rouge en fonction des packs) et leurs deux dragonnes, le Joy-Con Grip qui recombine le tout en manette classique. Enfin, vous ecevrez un cable HDMI et un cable de rechargement. En revanche, la manette pro sera vendue à part.

Côté autonomie, c’est la soupe à la grimace car elle tiendra au minium 2h30 et au maximum 6h en fonction des jeux. On ne peut donc pas tout à fait parler à mes yeux de console portable mais plus de console transportable puisqu’il est nécessaire de trouver rapidement un point de recharge pour ne pas couper votre session de jeu. Bonne nouvelle, la console se recharge via un port USB type-C : Nintendo abandonne donc son format propriétaire.

La console ne proposera en revanche que 32G pour stocker vos jeux mais vous pouvez étendre sa capacité grâce à des micro SD. Le jeu en ligne sera gratuit lors du lancement mais il sera à terme payant, Nintendo a fini par craquer.

switch

La convivialité fait toujours partie des ingrédients de base de Nintendo puisqu’en local, il sera possible de connecter 8 consoles en Wi-Fi. Si toute une famille veut jouer ensemble, cela risque de faire un sacré budget. Encore une chose : la console sera dézonée, ce qui veut dire que vous pourrez acheter vos jeux dans n’importe quel pays. Je demande cependant encore à voir si les stores online seront compatibles !

Niveau réseaux sociaux, Nintendo suit la mouvance avec la possibilité de partager du contenu sous la forme de photos dans un premier temps et de vidéos par la suite.

Au final, si le concept est alléchant, il faut raison garder. Nintendo a fait un premier jet. D’autres annonces de jeux devraient parvenir par la suite afin de renforcer un catalogue excitant avec de nouvelles licences mais pas non plus encore très large. Certains titres ont créé la surprise mais dans l’absolu, par mal de titres n’arriveront que plus tard dans l’année. A la sortie, le line-up ne me semble pas encore assez fort. On peut comprendre que Nintendo ne souhaite pas tirer toutes ces cartouches d’un coup d’autant qu’on connait les habituelles difficultés en terme de disponibilité de hardware, mais quand même, je suis en attente d’autres annonces inédites, spectaculaires et exclusives.

partners