Consoles-Fan
23/05/2017

Auteur
  

2785 articles en ligne

 
Abzû
Il y a de l’Abzû
dans l’air

A classer parmi les expériences plutôt que les jeux, Abzû est un Journey aquatique lorgnant pas mal sur Ecco The Dolphin mais dénué de tout challenge. Abzû ne s’encombre d’ailleurs pas d’un gameplay travaillé ou de mécaniques de jeu complexes. Généralement, il y a une porte et il faut récupérer l’élément ou les éléments qui vous débloqueront. C’est simple mais contemplatif et les sonorités sont plutôt agréables.

03

Sur le plan esthétique, on a droit à des aplats de couleur, un ensemble assez pauvre qui ne permet donc pas d’expliquer le fait que le jeu ne tourne pas en 60 FPS. Certains passages de nage avec d’autres animaux sont gracieux et purement gratuits.

04

On peut regretter l’absence de scénario dans ce jeu ou calme, volupté et méditation sont au programme. La progression est très linéaire et sans entrave dans ce titre plutôt zen. Cette quiétude est la bienvenue dans notre ludothèque habituellement si hyperactive. Relaxant mais parfois somnolant, Abzû se laisse parcourir mais ne convient pas, vous l’aurez compris, pour toutes vos humeurs.

02

Le jeu pourra cependant plaire à un public plutôt large et curieux d’expériences un petit peu à part. Le jeu proposera tout de même quelques petites énigmes, pas bien dures et qui reposent, cohérence oblige, sur l’observation.

Cette aventure sous-marine n’est pas étouffante mais elle ne vous apportera pas non plus l’ivresse des profondeurs. Il manque à Abzû une réalisation plus riche et contemplative pour correspondre au concept du jeu, du moins, je n’ai pour ma part pas été touché par le style artistique un peu trop minimaliste. A un certain moment, il faut montrer du contenu ou toucher un minimum afin que l’intérêt reste sollicité.

01

Graphismes : 68%
Trop vides, la palettes de couleurs aurait pu être plus enchanteresse.

Animation : 70%
Il aurait été normal de voir tourner ce titre en 60 images par seconde.

Jouabilité : 85%
Minimaliste mais pas de défaut à signaler.

Bande Son : 82%
Enveloppante, réconfortante.

Intérêt : 60%
Une promenade qui rappelle un peu les sensations d’Ecco The Dolphin sur Dreamcast mais sans le challenge. Abzû ne va pas jusqu’au bout des choses en proposant des moments contemplatifs mais en oubliant qu’il aurait du aussi être magnifique pour bien fonctionner.

Note Globale : 70%
Original et clairement assumé, Abzû n’a finalement pu me convaincre qu’à moitié. Un peu trop vide sensoriellement, il ne décolle vraiment jamais même si la pause qu’il offre aux joueurs est intéressante dans l’absolu.


NOTE : 07/10