Consoles-Fan
21/08/2017

Auteur
  

2829 articles en ligne

 
Toby The Secret Mine
Quand il rit
C’est Toby

A peine Feist terminé que me revoilà plongé dans Toby The Secret Mine. Si le titre est un peu plus relax à parcourir, il n’en est pas moins intéressant. Et si je cite Feist, c’est parce que visuellement, les jeux utilisent la même technique d’ombre chinoise en avant-plan et de dégradés de couleurs en arrière. On a vu la même chose avec Badland, Patapon, Limbo et bien d’autres titres, si bien que cela semble devenir un genre à part entière.

Le jeu est assez zen, le joueur n’est pas confronté à de grosses difficultés si ce n’est le saut très vertical du personnage qui nous oblige vraiment à nous positionner au pixel près. Pour le reste, il s’agit principalement de petites énigmes à résoudre, rien de bien compliqué, mais il faudra un peu d’observation et certains éléments peuvent être cachés.

04

Le jeu est simple donc mais en contrepartie, il ne s’embarrasse pas de vous expliquer quoi que ce soit. Si on peut interagir avec un élément du décor, c’est à vous de le découvrir et d’essayer de comprendre la logique des développeurs.

03

Certains passages seront quand même bien périlleux puisque le jeu applique la politique du tu es touché, tu es tué. Fort heureusement, il y a des check points pour nous sauver la mise mais certains passages du jeu sont presque de l’ordre du die and retry.

01

Si le jeu ressemble follement à Feist, la ressemblance se limite au look. Le titre est plus posé, plus calme et demande moins d’habilité mais en revanche, il faudra se creuser les méninges. Le hardcore-gamer pourra en tous cas se retrouver dans ce titre où le joueur est abandonné à son sort. Force est de constater que cette tendance ancienne fait son grand retour.

02

Graphismes : 73%
Un style graphique qui a fait ses preuves mais qui commence à soulever un manque d’imagination chez les développeurs (un peu comme lorsqu’on a eu toute la période de jeux récents mais faits de gros pixels).

Animation : 92%
Rien à redire même si les décors sont tout en discrétion.

Jouabilité : 92%
Des chouettes énigmes d’autant que le jeu vous laisse vraiment à l’abandon le plus total.

Bande Son : 65%
Essentiellement des bruitages.

Intérêt : 82%
Une durée de vie plutôt courte même si l’expérience de jeu est très sympathique.

Note Globale : 83%
Encore un bon petit jeu indépendant à se mettre sous la dent : l’aspect créatif et les énigmes originales font le job !


NOTE : 08/10