Consoles-Fan
20/11/2017

Auteur
  

2872 articles en ligne

 
Fast RMX
F-Zero n’est pas là à la sortie de la Switch
mais en fait si

En l’absence de F-Zero, Fast s’est engouffré dans un marché à prendre sur WiiU et désormais aussi sur Switch avec cette suite aux effets de vitesse vertigineux. Amoureux des déformations fish-eye et des ambiance bien futuristes, ce jeu est fait pour vous.

06

Cependant, à l’instant de la version WiiU, le jeu offre quelques petites différences avec F-Zéro. En effet, le système de boost coloré (jaune ou bleu) vous oblige à modifier la couleur de votre propulsion : il suffit de switcher (ça tombe bien non ?) avec le bouton X. Si vous arrivez avec la bonne couleur sur le boost, vous êtes propulsé, sinon, vous êtes freiné. Sur les tremplins colorés, c’est un peu la même histoire. Vous avez donc de grands risques de rater votre saut et de vous vautrer lamentablement si vous vous trompez de couleur. Des pastilles colorées peuvent être récupérées pour augmenter votre jauge de boost que vous déclenchez et arrêtez quand bon vous semble.

05

Sur le plan de la technique, j’aurais aimé un peu plus de folie dans les animations dans les décors. Quelques écrans composés par quelques images tentent d’égayer le tout. Pour le reste, il n’y a pas grand chose à dire tant le rendu est propre et la vitesse décoiffante. Le framerate ne plie jamais. La musique électronique qui accompagne est parfaitement choisie pour une ambiance frénétique, et ce, tout au long des très nombreux parcours proposés par ce titre. Beaucoup de véhicules ainsi que des coupes sont ainsi à débloquer. Il y en a 10 au total, chacune composée de 3 circuits différents. Les paramètres permettent de régler le nombre de tour, la difficulté... Les tracés possèdent de rares bifurcations assez courtes mais ils sont bien tortueux et spectaculaires, plongent dans l’océan... Les effets d’eau et de pluie sont sympathiques, il y a aussi de jolies effets de brillance et les particules sont aussi de la partie.

02

Si les premières parties sont des mise-en-bouche, le jeu révèle rapidement sa férocité en imposant au joueur une trajectoire millimétrée. A haute vitesse, la visibilité est très réduite et les réflexes seront de mise pour éviter un frontal ou un décrochage de piste. Pour se faire, l’utilisation des gâchettes vous permettront de straffer in extremis. Il faut quand même noter dans ce jeu pas mal d’inspiration au F-Zero de la Gamecube avec par exemple les pistes cylindriques qu’il est possible d’arpenter à 360 degrés.

01

Jouable en ligne, à 4 en écran splitté ou à 8 en local avec plusieurs Switch, Fast RMX ne trahit jamais son framerate de 60FPS. Il lui manque juste encore un peu de vie dans les décors car du côté de la vitesse et du gameplay, c’est du tout bon. L’affichage est aussi qualitatif et en mode mobile, il est vraiment impressionnant.

03

Graphismes : 74%
Aliasé malgré sa résolution annoncée en 1080p, le jeu mériterait également un design plus recherché.

Animation : 90%
Une fluidité qui ne peut être prise en défaut. Je rajouterais encore quelques petites animations dans les décors pour parfaire le tout.

Jouabilité : 90%
Des sensations très proches de F-Zero (plus que de Wipe Out)

Bande Son : 81%
Des musiques électroniques bien trippantes et, ici aussi, dans la veine de F-Zero.

Intérêt : 84%
Un contenu généreux qui vous garantira une belle durée de vie d’autant que le bougre ne se laisse pas dompter comme cela.

Note Globale : 83%
Voici déjà un bon jeu de course pour votre Switch. Il n’est pas parfait, essentiellement en terme de réalisation mais il n’est pas chiche en contenu et les sensations de vitesse sont au rendez-vous.


NOTE : 08/10