Consoles-Fan
28/03/2017

Auteur
  

2769 articles en ligne

 
Shantae : Half-Genie Hero
Demi-génie...
...mais faudrait pas faire un demi-jeu, hein ?

Si Shantae a commencé ses aventures sur les consoles portables de Nintendo, la petite demi-génie a parcouru depuis pas mal de chemin. Intitulé Half-Genie Hero, cette nouvelle itération fait partie de la "Génération Kickstarter" : ayant récolté près d’un million de dollars sur la plate-forme de financement participatif, les petits gars de WarForward ont pu offrir à leur héroïne une nouvelle aventure. Mais est-elle à la hauteur des attentes des fans ?

Shantae : Half-Genie Hero nous met donc aux commande de la demi-Djinn Shantae. Censée être la gardienne de l’île tropicale qu’elle habite, le rôle de celle-ci est remise en question suite à une attaque de pirates qui va pousser Shantae a s’aventurer au-dela de son territoire pour prouver ses compétences et sauver le monde.

JPEG - 61.8 ko

La première chose qui surprend agréablement avec Shantae, c’est sa réalisation : WayForward a déjà été aux commandes du remake du Picsou de la Nintendo NES, et il faut bien avouer qu’ils maîtrisent leur sujet quand il s’agit de faire de la 2D qui flatte les yeux. Tout en style cartonn, les personnages sont pleins de petites mimiques et évoluent dans des environnements superbes, dont les arrières-plans fourmillent de détails.

JPEG - 74.3 ko

Côté prise en main, le jeu rappelle assez fortement les Castlevania. A défaut de fouet, la Djinn utilise ses cheveux violets pour frapper devant elle. Les dégâts et la vitesse de frappe peut évoluer grâce à l’achat d’objets améliorant le personnage. Les niveaux manquent malheureusement du génie de level design de la licence dont ils s’inspirent : assez "plats", ils ne permettent que très peu de s’écarter du chemin principal, surtout sans l’obtention au préalable des transformations.

JPEG - 50 ko

Celles-ci sont plutôt nombreuses : sirène, harpie, éléphant, souris...Shantae apprendra peu à peu à se transformer pour explorer les niveaux dans leurs moindres recoins. L’idée est plutôt bonne, même si celle-ci peine à masquer un des points faibles du jeu : sa durée de vie. Avec ses cinq niveaux qui peuvent se finir en 15 minutes chacun, le titre parvient à prolonger celle-ci de manière assez artificielle en forçant le joueur à retourner dans les chapitres déjà finis précédemment pour aller glaner quelques objets qui permettront de procéder à des échanges en ville aboutissant à l’obtention d’une nouvelle carte pour débloquer un niveau, ou d’une nouvelle capacité.

JPEG - 70.8 ko

L’autre souci du jeu est son manque de lisibilité par moments : décors en premier plan, scrolling pas forcément optimal, ou les combats contre des boss où celui-ci se trouve au centre de l’arêne alors que l’on tourne autour rendent l’évaluation des distances TRES compliqués. Heureusement, le jeu n’est pas outrageusement punitif et la possibilité d’avoir un inventaire d’items permet de toujours s’en sortir sans trop de difficultés.

Graphismes : 17/20

Pour les amoureux de jeux 2D, Shantae offre un rendu graphique superbe : les sprites sont très fins, les animations détaillées, et les environnements foisonnent de petits détails. Un vrai plaisir pour les yeux !

Bande-son : 16/20

Avec ses sonorités orientales, la bande-son de Shantae fait mouche : si les thèmes ne sont pas inoubliables, ils sont réussis, même si certains s’avèrent un peu étonnants par leurs sonorités techno/house et parfois même chantés. Les voix anglaises sont plutôt drôles et réussies.

Gameplay : 15/20

Etonnament, le jeu s’avère terriblement proche d’un Metroidvania : plate-formes, combats de boss, système d’équipements, de skills et d’achats permettant d’améliorer notre héroïne. Les transformations ouvrent également de nouvelles salles et possibilités. Dommage que le jeu soit malgré tout aussi linéaire et trop "plat" dans sa progression.

Scénario : 10/20

Pas vraiment le coeur du jeu, le scénario s’avère parfois un peu confus puisque le jeu plaisante lui-même sur le fait que le titre hésite entre la suite et le reboot en termes d’histoire. Ajoutez à cela la traduction française pas franchement réussie, et vous obtenez un jeu plutôt confus.

Durée de vie : 11/20

Boostée artificiellement par les multiples va-et-vients à faire pour accumuler tous les secrets et items, le jeu parvient à cacher son manque de contenu : avec seulement cinq niveaux, le jeu s’avère très rapidement bouclé en ligne droite. Le level design est plutôt bon dans l’ensemble, mais n’atteint pas celui d’un Castlevania ou d’un Metroid, rendant les retours (pour certains obligatoires) dans les niveaux parfois peu intéressants.

Conclusion : 14/20

Sans être un jeu incontournable, Shantae : Half-Genie Hero s’avère globalement réussi. Si l’on grincera parfois des dents devant les allers-retours incessants pour atteindre les 100% de complétion, le jeu reste un bon platformer rappellant la belle époque des Metroid et Castlevania en 2D. WayForward prouve au passage encore une fois sa maîtrise du style cartoon pour des jeux 2D, et l’on espère bien les revoir pour un jeu plus riche et convaincant !


NOTE : 07/10