Consoles-Fan
28/03/2017

Auteur
  

2769 articles en ligne

 
Nier Automata
Un excellent titre
Difficile de le nier

Ce jeu ne propose pas de sauvegarde automatique. Voilà ce que vous lirez lorsque vous lancerez Nier : Automata. Le jeu s’adresse en effet à un public d’hardcore-gamer prêt à en découdre.

07

Nier est une licence de SquareEnix qui a connu son petit succès sur PS3 et Xbox 360. ce RPG offrait en effet une excellente mécanique de gameplay, une bande-son admirable mais une réalisation d’une autre époque. Pour cette suite, la licence a été confiée à PlatinumGames, des orfèvres en terme de réalisation, bref, exactement ce qu’il manquait à Nier.

01

Sans être aussi technique que Bayonetta, Nier a choisi la voix du RPG avec des moments d’action mémorables mais également avec des phases de shoot. L’éditeur a mis en place un système de gestion de caméra tantôt libre, tantôt aérien, tantôt de côté, générant des types de gameplay différents. L’idée est généreuse et excellente puisque le joueur se retrouve confronté continuellement à de nouvelles sensations.

06

Néanmoins, Nier Automata n’est pas à mettre entre toutes les mains : il faut le réserver aux joueurs expérimentés qui n’ont pas peur que le jeu ne leur tende pas la main car mis-à-part quelques éléments de base, il va falloir vous débrouiller tout seul comme un grand, comprendre la manière dont les développeurs fonctionnent, repérer les éléments interactifs et vous diriger comme vous le pouvez dans les méandres de ce monde ouvert. La map peu claire ne vous sera pas d’ailleurs d’une grande utilité.

02

D’un point de vue technique, il y a à boire et à manger car si les phases d’action sont magnifiques, les phases de RPG sont nettement plus basiques avec une modélisation un peu limite et même parfois quelques freezes. Ces phases sont aussi plus calmes, un moment pour souffler un peu entre des sections frénétiques : c’est l’effet rollercoaster. Pour ma part, je trouve que ces phases sont un peu désolantes : c’est vide, pas bien joli, il ne se passe pas grand chose d’intéressant : bref, cela tranche avec le reste du jeu et c’est très dommageable car on se retrouve avec des séquences un peu longuettes qui viennent introduire de façon finalement maladroite les phases de jeu grandiloquentes.

05

Niveau contenu, le jeu est déconseillé aux moins de 18 ans et on comprend pourquoi tant certains passages peuvent être scabreux. D’autres sont bien gores, plus particulièrement certaines mises-à-mort de boss.

A noter que le jeu a droit à son passage parc d’attractions, ce qui n’est pas pour me déplaire puisque je suis fan de ce genre de contenu dans les jeux en général, c’est toujours l’occasion de se surpasser dans des décors festifs, lumineux et animés même si dans ce cas-ci, le parc propose des couleurs assez glauques.

03

Vous êtes un androïde. Lorsque vous mourrez, vous êtes remplacé par un androïde similaire mais, techniquement, c’est un autre. Cela signifie aussi que vous pourrez retourner à l’endroit où vous êtes mort afin de récupérer vos précieux items, un peu à la Dark Souls.

Avec son ambiance à la Ghost In The Shell due aussi en grande partie aux musiques somptueuses du jeu, Nier Automata reste un des excellents titres dont il faut se bâfrer en ce début d’année décidemment hors-norme.

04

Graphismes : 85%
Finalement inégaux. Il y a d’un côté les phases d’action bien ficelées et d’un autre les phases de monde ouvert dont la modélisation déçoit.

Animation : 90%
60 images par seconde mais quelques petits ralentissements.

Jouabilité : 95%
Ce n’est pas le meilleur de PlatinumGames mais presque !

Bande Son : 97%
Savoureuse, mélancolique, une très belle réussite sur tous les plans.

Intérêt : 90%
Un excellent titre sauf sur les moments d’acalmie bien trop monotones et en retrait par rapport au reste.

Note Globale : 92%
Nier Automata est la bombe attendue même si le jeu souffre parfois de quelques petits défauts techniques. Rien de grave mais un poil décevant pour du PlatinumGames qui nous habitue à ce que les choses soient parfaites.


NOTE : 09/10