Consoles-Fan
24/10/2017

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2858 articles en ligne

 
Dragon Ball Fusions
Tous les gagabaliens, toutes les gagabaliennes
Vont se fighter, à la recherche du dragon

La licence Dragon Ball est toujours aussi juteuse malgré le poids des ans. Il n’est donc pas étonnant de voir fleurir des jeux vidéo basés sur cette série, tout azimut. Et ce n’est pas le manque de contenu et de consistance qui font peur aux gagabaliens, j’en veux pour preuve Dragon Ball Fusions qui devrait faire fuir tout fan de jeu vidéo qui se respecte mais qui devrait quand même faire rentrer pas mal de brouzoufs j’ai l’éditeur peu scrupuleux. L’argent n’a pas d’odeur et les gagabaliens sont parfois prêts à inverstir dans des jeux de ce type, soit.

00

Cependant, si le titre manque de corps, le gameplay va quand meme tirer le jeu tout entier de sa torpeur. Prenons par exemple l’éditeur de personnage qui est vraiment limité, la linéarité extrême du titre ou encore son scénario anecdotique ne sont guère des éléments encourageants mais les mécaniques du jeu sont vraiment accrocheuses et transgressent votre progression de manière efficace. Il va falloir farmer pour avancer, tenez-vous le pour dit. L’idée sympathique du jeu est qu’il est possible de capturer vos ennemis façon Pokémon si vous arrivez à ne pas les tuer. Le syndrôme de la collectionnite peut dès lors démarrer d’autant qu’il y a un paquet de personnages dans le jeu. Beaucoup sont d’ailleurs inédits et il est possible de les fusionner, cela vous donne une petite idée des possibilités qu’offre le jeu ! Le nombre de combinaisons est juste énorme mais tout n’est pas complètement ouvert. Il faudra en effet atteindre un certain level pour pouvoir réaliser certaines fusions.

01

Les gagabaliens peuvent donc investir dans ce jeu sans prendre de grand risque, il touchera fatalement leur fibre rien que par son aspect collectionnite et fan service. Rien que les combinaisons que l’on doit aux différentes fusion vallent le coup. Le jeu s’adresse de plus à tous les publics, débutants ou joueurs aguerris, jeunes ou moins jeunes (c’est cool de penser à moi, merci, merci).

Si le scénario n’est en revanche pas renversant, c’est du côté du contenu et plus particulièrement du système de combat que Dragon Ball Fusions est accrocheur. C’est bien, simple, on ne voit pas passer les heures. Prenez le principe de la timeline qui a fait le succès de jeux comme Grandia et vous comprenez rapidement que si le système de jeu n’est pas nouveau, vous allez passer de sacrés bons moments.

02

Le précédent Dragon Ball Sur 3DS avait déjà charmé les joueurs de par sa beauté graphique. Cette fois-ci, La 2D laisse place à la 3D pour plus d’effets visuels mais également plus de grain, moins de finesse, mais la réalisation est très correcte même si la 3DS, on le sent, arrive en fin de vie. Un portage sur une console un peu plus récente serait quand même bienvenu, histoire de nous en mettre plein les mirettes.

Dragon Ball Fusions est plutôt longuet et il est en plus doté d’un mode multijoueur où vous pourrez voir s’affronter votre équipe de combattants contre celle de votre adversaire : rien de spécial à signaler donc à l’horizon mais le mode reste sympa.

03

Graphismes : 72%
Pas toujours très soigné.

Animation : 84%
L’avantage de la 3D, les caméras virevoltent dans tous les sens.

Jouabilité : 87%
Un système de combat clair, fun et addictif.

Bande Son : 80%
L’ambiance authentique de DBZ.

Intérêt : 82%
Quelques longueurs mais une belle qualité dans le fond.

Note Globale : 80%
Sans doute un des meilleurs Dragon Ball depuis bien longtemps.


NOTE : 08/10