Consoles-Fan
22/06/2017

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2797 articles en ligne

 
E3 2017 : la conférence de Sony
La force
tranquille

Sony a surpris, mais plus pour la taille de sa conférence que son contenu. Un peu moins d’une heure de conférence pour le constructeur japonais qui nous avait habitué habituellement à deux heures. Il n’en fallait pas moins pour que plane sur le salon une rumeur persistante : et si Sony avait amputé sa conférence ? Seulement deux interventions sur scène mais en revanche, trailer sur trailer : si elle était courte, la conférence ne manquait pas de rythme à défaut d’être surprenante.

La conférence ouvre le bal avec deux DLC, Uncharted : The Lost Legacy et Horizon : The Frozen Wilds. C’est toujours aussi joli et vraisemblalement incontournable mais à voir

Days Gone, qui est le titre suivant, nous révèle plus de son gameplay et indique qu’il ne sera pas juste un shooter virulent avec plein de zombis qui foncent vers vous mais aussi un titre qui fera place à la discrétion et l’infiltration. Cependant, on se demande si d’un point de vue artistique et type de jeu on ne se retrouve pas finalement avec trois fois le même jeu avec Uncharted et Horizon. Même God Of War qui sera présenté plus tard fait aussi dans le même look et dans le même style. Y-aurait-il une panne de créativité chez Sony ? God Of War semble désormais être un peu comme un monde ouvert, un peu plus plat que la frénésie et la violence à laquelle nous avait habitué Kratos.

Capcom est venu présenté deux titres : Monster Hunter World pas bien beau face aux productions de Sony qui ont débuté la conférence. On dirait déjà un jeu d’ancienne génération. Cela reste stylé.

L’autre titre présenté n’est autre que Marvel VS Capcom Infinite qui dévoile son mode histoire avec des cinématiques mais sans nous montrer la moindre image du jeu, un comble pour un jeu de combat puisque la présentation n’a d’office absolument aucun rapport avec le jeu final... La démo scénarisée est en tous cas désormais téléchargeable sur le Playstation Store.

Première surprise : le remake de Shadow Of Colossus pointe le bout de son nez. La nouvelle est plutôt bonne car le titre original sur PS2 soufrait d’un framerate horrible malgré l’excellente du jeu. Un gain de puissance hardware ne fera donc pas de mal même si l’adaptation sur PS3 était une franche réussite. Mais, ici, il s’agit d’une refonte graphique complète. Sans doute que l’annonce de The Last Guardians d’il y a deux ans a donné cette idée innatendue à Sony pour contenter les fans : mission réussie même si elle n’a pas rencontré la même euphorie.

Call Of Duty doit vraiment se rattraper et ça a l’air vraiment bien parti avec ce nouvel opus qui se déroulera pendant la deuxième guerre mondiale. Une partie de l’action devrait même se dérouler en Belgique. En tous cas, le rendu a donné envie, Activision risque bien de renouer avec les fans.

Place au Playstation VR avec l’annonce principale de Skyrim en VR, un fantasme pour bien des joueurs.

Il y aura aussi un jeu de plate-forme, Star Child et un titre inquiétant qui semble se dérouler dans un milieu hospitalier ou un asile ? Son nom ? The Inpatient.

On en a également découvert un peu plus sur le jeu VR de Final Fantasy XV axé sur la pêche pour cette présentation. On vous rappelle que les japonais adorent cela.

Un peu d’action enfin avec Bravo Team. Je ne sais pas où ils vont chercher les noms des jeux cette année mais ça ne vole vraiment pas haut d’une manière générale.

Après le God Of War dont j’ai déjà parlé plus haut, c’est Detroit : Become Human, le titre de Quantic Dream qui vient réaffirmer les directions vraiment nombreuses que peut prendre le scénario.

Destiny 2 reçoit aussi un peu d’attention et un trailer, puis, c’est au tour d’Insomniac à nous montrer du gameplay de Spiderman. Le titre semble très scripté, avec des interactions limitées avec le décor matérialisées par un système de cibles. Cela flaire bon la trilogie Batman de Rocksteady et ce jusque dans les combats alors que la toile d’araignée de Spiderman n’est autre que le grappin de Batman. Néanmoins, si le jeu ne semble pas propose beaucoup d’ouverture, il va sûrement être très jouissif à jouer de par son côté très spectaculaire.

En revanche, c’était le dernier jeu présenté pour cette conférence assez courte et sans surprise si ce n’est Shadow Of Colossus.