Consoles-Fan
19/08/2017

Auteur
A Lire Egalement

  

2828 articles en ligne

 
Speedrunners
Topissime
Une surprise à ne pas rater !

Speedrunners, pourquoi c’est top ? Parce que vous êtes face à un jeu de course en 2D jouable à 4 avec des sensations très rapides à la Sonic et des items à ramasser à la Mario Kart.

02

Vous pouvez en effet récupérer un grapin pour attraper un adversaire, le bloquer et le dépasser. Vous pouvez également larguer une caisse en guise d’obstacle. L’idée est de larguer les autres, la limite de jeu étant l’écran du téléviseur, comme dans Micromachines. Si une des 4 bordures de l’écran vous rattrape, n’importe laquelle, vous êtes éliminé. Et c’est fun comme pas permis d’autant qu’une fois le premier joueur éliminé, l’écran de jeu se rétrécit (un peu comme à la fin d’un stage multi de Bomberman). Vous êtes placé sur un circuit, vous courrez toujours dans le même sens. A force de connaître le tracé, le jeu table sur l’endurance. Le premier qui fait une erreur risque de le payer cher. Les items sont là forcément pour pousser les adversaires à la faute.

03

L’écran de jeu se rétrécit dangereusement

D’ailleurs, le jeu ne se limite pas juste en une course de plate-forme classique avec du saut, des phases de plate-forme, il va falloir dasher (vous imaginez comme cela peut-être bien stratégique de gérer son turbo, par exemple lorsqu’un adversaire se vautre et se retrouve près du bord), utiliser un grapin pour s’accrocher aux décors ou encore slider afin de passer sous certains obstacles qui pourraient vous ralentir. Le gameplay est précis, complet, parfaitement affûté.

Une partie se déroule en plusieurs rounds, histoire de laisser une opportunité de revanche à tous. Chaque course reprend exactement à l’endroit précis où elle s’est terminée, c’est varié et rythmé. Le premier qui remporte trois rounds est sacré champion.

01

Speedrunners est un jeu rafraîchissant et vraiment cool pour passer une soirée entre potes. C’est aussi un excellent jeu pour se fâcher avec tout le monde, si vous voyez ce que je veux dire. Son contenu est riche mais il faudra y consacrer un peu de temps pour tout débloquer. De plus, un mode création garantit au jeu une durée de vie illimitée. Il rentre ainsi au Panthéon des jeux dont la durée de vie ne peut être calculée, aux côtés de Mario Kart, Bomberman, Puyo Puyo, Virtua Tennis, Pac-Man VS, Splatoon...

Avec son level design millimétré, Speedrunners est une invitation au coup de couteau dans le dos et à la maîtrise, aux réflexes. Le titre se laisse facilement maîtriser, tellement bien que la moindre erreur est généralement fatale. Ne comptez pas sur vos concurrents pour vous laisser la moindre chance si vous trébuchez. De par la grande interactivité avec les décors et les items que chaque joueur peut balancer, une partie n’est pas l’autre, d’autant que le début de course reprend à peu près là où elle s’est arrêtée, garantissant au final une vraie diversité et des affrontements endiablés et terriblement funs.

Graphismes : 65%
Du niveau d’un jeu flash.

Animation : 72%
Des décors assez statiques, parfois on a droit à quelques petites animations mais c’est sans doute le choix d’une plus grande visibilité.

Jouabilité : 87%
Rapide et millimétré.

Bande Son : 87%
Enjouée.

Intérêt : 96%
Mario Kart rencontre Sonic.

Note Globale : 93%
Excellente surprise que Speedrunners, un titre qui n’a pas du coûter bonbon mais généreux et fun à souhait.


NOTE : 09/10