Consoles-Fan
26/07/2017

Auteur
A Lire Egalement

  

2818 articles en ligne

 
Valkyria Revolution
On ne change pas une recette qui marche
Oh wait...

L’univers de Valkyria Chronicles nous revient enfin dans une version next-gen. Le remake, c’était bien gentil mais voir Sega de retour en grande forme avec des graphismes une fois de plus crayonnés, bénéficiant de superbes patterns dans un univers steampunk des plus réussis. Alors, certes, il s’agit plus d’un spin-off avec des phases plus axées sur l’action que la stratégie vu que cet aspect a quasiment disparu.

04

Si l’ambiance sonore est vraiment excellente et que le jeu brille sous bien des plans comme la fluidité, le design, je vais quand même me permettre de pester sur les textures qui poppent n’importe comment.

Les phases entre les combats ont tendance à être un peu longues et pas très trépidantes mais en revanche, tous les doublages sont disponibles en japonais, et ça, c’est le bien.

03

C’est triste d’être un fanboy Sega, quoi que, mais je m’assume totalement. Tout ça pour vous dire que j’ai kiffé grave. Il y a une recette Sega inexplicable depuis la nuit des temps. Est-ce que c’est juste voir un logo apparaître en début de jeu ? Je ne pense pas, ce serait vraiment trop simple. Non, il y a un tout : une réalisation bien soignée, des personnages et des costumes bien travaillés. On peut reprocher cependant au jeu quand même un manque de challenge évident, la faute à une intelligence artificielle pas vraiment aux abois. Mais la "promenade" reste des plus agréables avec de la musique classique en guise de fond sonore. Tout cela est très joli mais souvent entrecoupé par des cinématiques nous présentant des créatures robotisées imaginatives.

02

Les RPG deviennent de plus en plus actifs et réactifs de nos jours et Media Vision a dans doute voulu faire pareil. Mais lorsqu’on vient d’un Tactical RPG, ce choix nous emmène plus vers le beat-them-all qu’autre chose, ce qui, pour un jeu Sega, est sans doute loin d’une insulte tant l’éditeur excelle dans le genre.

Se replonger dans cet univers graphique et musical, même s’il reste alternatif et ma foi, plus sexy, reste une expérience vraiment plaisante qui pourra en dérouter certains, je pense en particulier à ceux qui s’attendent à un concept de jeu identique à la licence de base. Vous l’aurez compris, le titre prend une autre direction, sans doute pas définitivement mais il est clair que sans s’engouffrer dans une direction radicalement opposée, Valkyria Revolution peut désorienter, sauf si l’on est prévenu.

Valkyria Revolution, bien que différent, reste en tous cas un titre que les Segagagas apprécieront à sa juste valeur. Le titre est soigné, les musiques sont très agréables et le mélange final permet de se replonger dans l’univers tout en jouant la carte de la découverte.

01

Graphismes : 93%
Le style graphique tout crayonné pastel de Valkyria Chronicles

Animation : 75%
Rien à redire en terme de fluidité mais l’animation des personnage est un peu désuette.

Jouabilité : 85%
Plus axée sur l’action et moins sur la tactique.

Bande Son : 87%
Un travail symphoniques absolument admirable.

Intérêt : 81%
Un peu trop de parlotte à mon goût.

Note Globale : 83%
Il ne faudrait pas prendre le jeu pour ce qu’il n’est pas, à savoir une suite de Valkyria Chronicles. Il s’en rapproche pour son style graphique mais ni son principe, ni les personnages n’ont un quelconque rapport.


NOTE : 08/10