Consoles-Fan
26/09/2017

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2845 articles en ligne

 
Sonic Mania
Quand tu cours vite,
tu as les chaussettes qui puent

2017 sera l’année de Sonic ou ne le sera pas. En tous cas, on ne pourra pas reprocher à Sega d’avoir tout fait pour essayer car même si vous n’aimiez pas Sonic Forces qui s’annonce pourtant excellent, argumentant que pour vous, un Sonic, c’est de la 2D ou c’est rien, eh bien, vous allez être servi avec une version oldschool très bien pensée et surtout nettement plus réussie que Sonic 4 (épisode 1 et 2) et qui sera disponible ce 15 aout !

Ce qui est génial, c’est que le jeu ne trahit en rien l’oeuvre originale de la Megadrive, on retrouve les sensations d’époque tout en incluant de nombreux nouveaux éléments de gameplay particulièrement réussis et originaux. Ce sont de nouveaux modules, items, appelez-les comme vous voulez, avec lesquels vous pouvez interagir pour un résultat vraiment plaisant.

03

En plus de cela, le titre propose, certes, de nouveaux stages, mais revisite ses classiques comme Greenhill Zone ou encore Industrial Zone. Merci pour la larmichette au passage. Mais Sonic Mania est innovant et ne se refuse rien en terme d’effets spéciaux (zooms, objets 3D, effets de transparence, rotations, distorsions, scrollings et parralaxes...) pour un visuel très Megadrive, certes, mais une Megadrive vraiment boostée façon Guardian Heroes, un jeu qui en a fait rêver plus d’un. Par exemple, lorsque Sonic empruntera des loopings de sable, ceux-ci s’effondreront magnifiquement après son passage. Les tracés sont vraiment fous : vraiment, ce Sonic semble incroyablement culte.

04

En tous cas, nous avons pu jouer à deux stages lors de cet E3 et les sensations étaient vraiment fraîches tant dans le tracé que dans les idées. Le jeu respecte le gameplay d’époque et se permet des petites originalité telle qu’un vraie suite en proposeraient.

02

Le jeu est bourré de détails, d’easter eggs, c’est de toute beauté. la plupart des animations automatiques seront accompagnées par de jolis effets visuels : bref, c’est du tout bon de chez tout bon. Les fans vont vouloir refaire les stages pour découvrir toutes les zones secrètes ou les différents passages du jeu, à la recherche du moindre clin d’oeil à la série ou à l’univers de Sega.

01

Il y a énormément d’éléments variés au sein d’un même stage. Même si le jeu est oldschool, le jeu ne l’est pas et il regorge de richesse à tous les niveaux. Pas besoin d’être économe ou d’user d’ingéniosité pour exploiter la richesse de la console ou sa mémoire vivre. Ici, les développeurs se sont goinfrés et cela se sent : ils ont créé vraiment toute une sérier d’éléments qui peuvent propulser Sonic dans tous les sens. Par exemple, Sonic se mettra à tournoyer sur un tabouret de bar. Il sera la munition d’un pistolet géant qui oscillera de haut en bas, il faudra tirer au bon moment pour se libérer. Les touches de piano rappellent un certain World Of Illusion alors que d’autres éléments ont été juste conçu pour un effet plus rollercoaster que jamais. Sonic reste un parcours, un jeu de vitesse avant tout.

Cette année, il y a deux Sonic. Pour moi, ce sera les deux, sans le moindre doute, mais il y aura forcément au moins un Sonic pour chaque type de joueur cette année.