Consoles-Fan
26/07/2017

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2818 articles en ligne

 
Skulls & Bones
Yo Ho, Yo Ho !
A pirates life for me

Pour être tout à fait honnête, l’expérience de jeu que nous avons eu avec Skulls & Bones n’a pas été concluante : la faute à des explications trop sommaires de la part d’Ubisoft et à un timing serré, le jeu mérite en effet un peu plus de temps pour bien le comprendre.

01

De ce fait, nous avons eu droit à un combat de bataille navale, à 4 contre 4, dans le pur style de celles que nous avions pu découvrir dans Assassin’s Creed III et Assassin’s Creed Black Flag. Transformer le jeu solo en jeu multijoueur en ligne est en effet une très bonne idée mais nous n’avons finalement pu qu’entrevoir le jeu dans une phase bourinne où tout le monde se tire dessus, là où le titre va en réalité proposer des affrontements où l’adresse aura certes un rôle prépondérant mais où la stratégie aura aussi sa place. Il y a en effet des bâteaux qui tirent plus loins mais qui sont plus fragiles, d’autres qui sont armés jusqu’aux dents. Certaines parties des bateaux sont plus vulnérables que d’autres...

Dans Skull & Bones, il faut récupérer le plus de trésors possibles puis s’enfuir avec en fin de partie (qui a dit Titanfall ?). Plus vous amassez de trésors, plus vous devenez une cible tentante pour vos ennemis. Une bonne communication est donc nécessaire pour protéger les bateaux transportant beaucoup de trésors.

03

La gestion de la vitesse, des trajectoires, de la force et de la direction du vent, de l’efficacité des tirs au canon sont les éléments clé de Skulls & Bones. Bonne nouvelle : si une deuxième partie aurait été la bienvenue, histoire de mettre en application mon expérience de ces 20 minutes de jeu, je ne peux pas dire que je me suis ennuyé. J’ai juste ressenti qu’il y avait potentiellement moyen de mieux faire.

Fatalement, la caméra ne vous laissera pas la possibilité de surveiller sans cesse le pourtour de votre bateau. Les nombreux angles morts rendent donc cette fameuse co-opération en équipe nécessaire et bien organisée. C’est un peu ce qui a manqué lors de cette expérience entre journalistes ne se connaissant pas. Former une vraie équipe de pirates avec ses habitudes et ses réflexes sera un vrai avantage dans la pratique.

Il n’en reste pas moins vrai que les icônes d’aide indiquant où sont les trésors, les ennemis ou même la zone de fuite restent trop discrètes et doivent gagner en clarté : sur cet aspect, des choses doivent encore être améliorées mais le titre n’en est qu’en phase alpha de développement. Sa sortie n’est attendue que pour 2018.

02