Consoles-Fan
24/10/2017

Auteur
  

2858 articles en ligne

 
Micromachines
Pour des raisons pratiques
Ce test ne sera pas rédigé avec une police Arial 4

Si vous avez eu une Megadrive, Micromachines est très certainement un des titres multijoueurs qui ont du le plus tourner sur votre console. Le concept est simple, vous allez piloter une micromachine, un véhicule-jouet minuscule dans un environnement réel et familier transformé en aire de jeu pour enfant, genre la table de la cuisine, étang gelé du jardin ou l’atelier de bricolage. L’huile répandue ou la confiture renversée ou encore d’autres éléments issus de produits usuels sont autant d’obstacles présents.

03

Tous les joueurs pilotent sur un même écran. Lorsque vous êtes trop distensé et disparaissez de l’écran, vous êtes tout simplement éliminé, ce qui crèe donc des phases de jeu très rapides tant la moindre erreur se paye cash.

Les développeurs ne sont pas allés chercher bien loin côté inspiration puisque la thématique des stages proposés est grosso modo la même. Mais les noms des pilotes du jeu (Dwayne, Cherry, Spider...) et leur look n’ont pas changé. Un jeu hommage en quelque sorte.

Un mode de jeu vous propulse dans une arène, armé jusqu’aux gents, et vous propose tout simplement de vous opposer à d’autres pilotes. Les deux modes de jeu proposent des sensations bien différentes, l’action étant plus claire dans ce deuxième mode, la caméra étant fixe. En effet, dans les phases de course, la caméra a un peu tendance à déstabiliser le joueur qui peut être trompé facilement et prendre une mauvaise trajectoire. Connaître le tracé par coeur est nécessaire car il y a vraiment peu de place à l’anticipation et aux réflexes.

02

Pousser ses concurrents sur le bord de la piste, voire les éjecter en les faisant tomber est une solution efficace mais pas forcément aisée à mettre en oeuvre car il faut déjà rester bien concentré : il ne faudrait pas se compromettre en voulant jouer au kakou.

Côté contenu, il n’y a pas grand chose (ils ont vraiment respecté tous les paramètres de l’époque les bougres !) et du coup, on fait rapidement le tour du jeu. Si 10 circuits pouvaient impressionner à l’époque (Daytona USA n’avait que 3 circuits à sa sortie, un seul pour Ridge Racer...), les normes ont évolué. Faible consolation, outre le jeu en local à 4, il sera possible, si vous n’avez pas d’amis, c’est moche, de jouer en ligne à tous les modes de jeu existants.

Heureusement que l’éditeur s’est rendu compte que son jeu n’était pas complet, essentiellement un peu chiche niveau contenu, et que le prix du jeu a été adapté en fonction. Comptez 29 euros et 99 cents pour en faire l’acquisition.

01

Graphismes : 60%
Pas vraiment grandioses mais respectueux du titre original.

Animation : 65%
Ca trébuche parfois sans que la console ne soit surmenée.

Jouabilité : 67%
Quelques soucis de caméra pas toujours agréables à gérer.

Bande Son : 68%
De l’humour (involontaire) au niveau des voix enregistrées.

Note Globale : 66%
Micromachines n’a pas bénéficié de moyens phénoménaux et l’effet "réalisé en petit groupe avec les stagiaires" se fait largement ressentir. Le titre n’est pas exemple de défauts et n’offre pas non plus un contenu hallucinant. Fort heureusement, le prix de vente est adapté.


NOTE : 06/10