Consoles-Fan
23/11/2017

Auteur
  

2874 articles en ligne

 
Sonic Mania
Tellement parfait
que c’est écoeurant

Qu’est-ce que c’est malin. Sonic Mania nous donne l’impression de joueur à un nouveau Sonic sur Megadrive, la résolution et le design laissent le penser, mais il y a aussi le fait que le titre met à l’honneur des anciens stages tout en se renouvelant et en offrant des effets spéciaux sans doute inimaginables sur Megadrive, quoi que... Mais il est clair qu’avec la mémoire de la Xbox One, Sonic Mania peut se permettre tous les délires et tous les délices. La force de ce Sonic Mania est qu’il copie très bien mais il apporte son lot d’innovation. Il se positionne donc comme une vraie suite, pas une compilation, mais l’hommage est omniprésent ainsi que le fan service. Ready ? Go !

C’est sûr, si vous êtes passionné par l’univers de Sonic et de Sega, vous serez vraiment ravi car le titre propose des sensations de jeu authentiques tout en ne s’enfermant pas dans du rétro bête et méchant. Ce Sonic est modernisé sans être dénaturé.

JPEG - 264.2 ko
01

Les références sont nombreuses et en feront sourire plus d’un. Pour moi, certains passages sont déjà cultes : le boss de Chemical Plant Zone n’est autre qu’un affrontement classique à Puyo Puyo, oups, pardon, Dr Robotnik meanbean machine (je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître puisque c’était l’ancien nom du Dr Eggman qui s’est toujours appelé comme tel au Japon mais pas en Europe) puisque nous sommes dans l’univers de Sonic.

PNG - 526.4 ko
02

Vous trouverez également l’enseigne Pink Bot qui est inspirée de Pine Bot, le fameux café de Streets of Rage ou encore vous retrouverez le logo Hornet ou encore Gallop directement tiré de l’univers de Daytona USA. L’enseigne rouge Club Spin Ages est un clin d’oeil aux Club Sega, les salles d’Arcade japonaises. Tous ces petits ajouts sont super cools et révèlent toute la passion des développeurs et leur connaissance de Sega.

JPEG - 113.8 ko
03

Chaque monde est subdivisé en deux stages. La plupart du temps, l’un est fidèle à la version Megadrive alors que l’autre propose une section de jeu inédite. Les bonus stages ne sont pas en reste est revisitent les anciens épisodes comme par exemple celui de Sonic 3 ou de Sonic CD en mode 7.

JPEG - 318.5 ko
04

Si Sonic se retrouve parfois coincé et doit faire preuve d’adresses, le titre propose aussi pas mal de moments à haute vitesse : grisant ! Inventif, respectueux, Sonic Mania a vraiment tout pour lui. Si jamais vous tombiez sur un test d’un journaliste encore déçu par Sonic, conseillez-lui de changer de métier, rien ne lui conviendra jamais ou vraiment. A-t-il seulement un jour aimé Sonic ?

JPEG - 129.8 ko
05

Graphismes : 97%
Un style 16 bits, oui, mais renversant de beauté. Une référence comme a pu l’être Gunstar Heroes sur Megadrive. Bien évidemment, nous ne sommes plus sur la même console mais l’illusion est parfaite, même si certaines choses auraient sans doute été irréalisables, même sur Mega CD.

Animation : 80%
J’ai eu droit à des ralentissements à l’apparition de succès débloqués sur ma Xbox One : étrange !

Jouabilité : 95%
Les sensations originales.

Bande Son : 91%
Le best-of des musiques de Sonic.

Intérêt : 97%
Un épisode incontournable !

Note Globale : 95%
Retour gagnant !


NOTE : 09/10