Consoles-Fan
24/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2930 articles en ligne

 
Life Is Strange : Before The Storm
La vie est étrange mais pas autant
que les tranches napolitaines

Pour cette préquelle, Square Enix n’a pas fait appel à Dontnod. Sans doute sont-ils occupés à travailler sur la suite de leur jeu. Mais une chose est sûre, en y jouant, vous ne verrez pas la différence tant la recette, de qualité, faut-il le rappeler, est la même. Il est d’ailleurs fort probable que Dontnod aie validé le tout.

01

Cette prequelle nous replonge dans la relation entre Chloé et Rachel. Totalement absente du premier épisode, cette dernière était juste évoquée. On peut enfin mettre un visage sur le personnage mais on retrouve en fait des scènes bien connues qui collent parfaitement avec l’histoire principale. On prend part à tout ce qui avait été évoqué. Cette concrétisation a d’ailleurs pour effet d’effacer une part de la magie de Life Is Strange. L’imagination est balayée pour laisser place au détail, au réel, était-ce nécessaire ? Les curieux diront que oui. Les rêveurs diront que non.

05

L’écriture est tourmentée, crue et se laisse rattraper par des traits de mise-en-scène de génie. On peut parfois croire à une certaine naïveté des scénaristes, mais tout est véritablement bien ficelé. On en ressort en tous cas pas indemne.

02

Sur le plan purement technique, il y a à la fois une limitation graphie et un côté épuré qui nous laisse concentré sur l’histoire et la musique, les deux mamelles de Life Is Strange.

Toujours aussi cru et réaliste, proche du joueur tout en le malmenant, Life is Strange joue la carte du réalisme et du quotidien, et c’est sans doute parce qu’il est authentique qu’il touche autant. L’expérience n’ira sans doute pas aussi loin car l’aspect découverte est sans doute un peu passé, il n’y a que 3 épisodes au lieu de 5 et il faut sans doute, dès lors, plus considérer ce titre comme un DLC mais il est idéal et enivrant pour ceux qui veulent se replonger dans l’univers.

03

On se sent comme absorbé par le jeu tant l’expérience est intense mais malgré tout un peu en deça du tout premier Life Is Strange et ce, à mon humble avis, pour deux raisons. On connaît déjà l’univers et il y a un manque de découverte. En revanche les références à l’autre opus sont bien amenées. Ensuite, les sujets traités sont un peu moins profonds ou bouleversants. Le joueur est cependant transporté, en attente de moments forts. La récompense n’est jamais bien loin. Le titre arrive encore à surprendre en endormant le joueur avec des extraits légers voire superficiels. Le scénario nous emporte alors en mode rollercoaster et se joue de nos émotions sans doute un peu trop facilement.

04

Graphismes : 80%
Pas dévolution, c’est voulu mais cela arrangeait bien les développeurs.

Animation : 70%
Des baisses de framerate incompréhensibles.

Jouabilité : 74%
Un système de jeu moins abouti, il n’y a plus de rembobinage possible puisque Max est absente de cet épisode. Reste un système de jeu assez peu interactif.

Bande Son : 92%
Toujours de très haut niveau.

Intérêt : 94%
Même si l’écriture est toujours de grande qualité, on sent bien que les auteurs ont traité certains sujets tantôt avec justesse, tantôt avec faiblesse. Une fois bien emberlificotée, l’intrigue se contente malheureusement parfois d’issues un peu simplistes.

Note Globale : 87%
Life Is Strange reste une série forte même si l’effet de surprise manque sans doute un peu pour cette prequelle.


NOTE : 08/10