Consoles-Fan
23/11/2017

Auteur
A Lire Egalement

  

2874 articles en ligne

 
Knack 2
Je suis le
mal-aimé

C’est vrai, le tout premier Knack n’a pas eu un succès retentissant, la faute sans doute à une presse un peu trop sévère qui n’a pas su décortiquer convenablement ce jeu de plate-forme aux allures enfantines.

01

Du propre aveu des développeurs, le premier Knack est sorti dans la précipitation mais, assurent-ils, ils ont pu cette fois-ci sortir le jeu comme le premier aurait du être.

Pourtant, passé la découverte graphique un poil décevante, il faut reconnaître que Knack était quand même un jeu familial bien sympathique qui a plu autant à moi qu’à mes enfants.

Pourquoi tant d’effusions de haine envers ce jeu finalement sympathique ? Sans doute parce qu’on attendait que la PS4 brille directement de mille feux. Knack faisait en effet partie du line-up de sortie et beaucoup de joueurs s’attendaient sans doute à mieux quitte à ne rien pardonner et rejeter le jeu de bout en blanc. Dommage.

02

Knack est un mix de plate-forme et d’action. Il utilise des recettes assez classiques. Les gros costauds peuvent se délester de leurs particules afin de devenir tout petit et de parcourir des endroits inatteignables par le titan.

Pour ce second opus, les développeurs ont récupéré le moteur du premier ce qui est un poil décevant car Knack II n’impressionne guère techniquement. Ce n’est pas très joli, voire souvent anguleux, et la fluidité n’est pas impeccable non plus. Parfois, nous sommes mêmes en-dessous des 30 images par seconde. C’est d’autant plus vrai en mode co-op. Pour sûr, sur PS4, ça fait mal de voir ça. En revanche, il faut reconnaître que le titre est impeccable en terme de mise-en-scène, qu’il offre des combats vraiment sympas contre des ennemis gigantesques et que les phases de jeu sont très bonnes. Il faut dire que les musiques souvent excellentes collent bien à l’action. En tous cas, les enfants sont absorbés, et c’était un petit peu le but, à la base.

03

On notera pas mal d’éléments destructibles dans les décors qui soufrent d’une trop grande répétitivité. En revanche, difficile de reprocher à Knack 2 un manque de rythme. Il reste, certes, moins impresssionnant aussi qu’un Uncharted mais dans son style et pour sa cible, j’estime qu’il fait le job, comme c’était déjà le cas pour le premier opus.

S’il n’est toujours pas parfait, Knack II n’en est pas moins fun et il serait juste dommage de passer à côté pour des raisons infantiles de manque de technicité. Il offre une durée de vie plus qu’honnête et ne triche pas trop avec les phases arrêtées pour prolonger la durée du soft artificiellement. Au contraire, la progression rapide donne des sensations agréables aux joueurs puisque sans être un tout grand jeu, il ne laisse pas la place à l’ennui.

04

Graphismes : 72%
Des décors assez analogues au premier opus, si ce n’est la présence de textures plus fines.

Animation : 70%
30 images par seconde mais parfois ça chute. Le mode co-op aurait sourtout pu être mieux optimisé.

Jouabilité : 90%
Fun, ergonomique et varié mais toujours aussi classique dans son approche.

Bande Son : 93%
Un doublage très dessin animé qui emmène les plus jeunes dans une belle aventure.

Intérêt : 84%
Toujours aussi dépassé techniquement et peut-être encore plus aujourd’hui qu’avant, Knack 2 ne s’embarrasse décidément pas d’effets spéciaux. Il est ce qu’il est, sans fioriture et sans embarras. Néanmoins, Knack 2 reste un bon jeu en soi, il vient juste d’une autre époque, ce qui peut, dans l’absolu, plaire à un certain public. Ohé, les anciens ?

Note Globale : 75%
Knack 2 fait un poil mieux que son prédécesseur mais il sort 3 ans plus tard. On avait vraiment droit à beaucoup mieux car l’excuse de la sortie dans la précipitation ne peut vraiment plus être entendue.


NOTE : 07/10