Consoles-Fan
19/06/2018

Auteur
  

2958 articles en ligne

 
Redout
Je préfère le catalogue
des trois suisses

Redout est un concurrent de Wipe Out et ne s’en cache pas vraiment. Le jeu est à classer parmi les jeux de course à la F-Zero ou Fast. Une bonne chose donc pour la Xbox One en manque de ce genre de titres mais Redout vaut-il vraiment le coup ?

04

Sur le plan purement technique, Redout n’est pas fou fou avec un grand manque d’animations dans les décors (il y a bien quelques tempêtes de sable). Il mise plus sur des changements de couleurs, brutaux, une idée assez originale puisque le jeu nous donne l’impressione de tracer tantôt de nuit, tantôt de jour, dans un même circuit. Mais à part cela, Redout est plutôt timide même s’il propose une animation tout à fait fluide, de très bons effets de vitesse, des tracés grisants à parcourir, une maniabilité géniale avec la possibilité de straffer grâce au stick analogique droit plutôt qu’aux classiques gâchettes. L’idée est aussi de trouver une bonne inclinaison du vaisseau dans les loopings afin de ne pas gratter la carrosserie. Il faudra donc incliner le stick vers le bas comme si vous souhaitiez lever le nez du vaisseau, c’est plutôt bien trouvé. Enfin, la musique électronique parachève avec qualité l’ambiance du jeu.

03

Si le jeu est assez grisant avec sa vitesse d’animation bien agréable, le titre propose une vue intérieure pas trop gerbante et plutôt intéressante en terme de sensations. Si les mouvements d’inclinaison existent, ils ne sont pas trop exagérés comme dans un WipeOut. Les tracés sont bien dessinés avec des super sauts. Un boost est aussi disponible, ce qui peut être pratique puisque votre vaisseau dispose aussi d’une jauge de vie. En cas d’explosion, vous perdrez quelques places au passage. Ce n’est pas trop pénalisant mais il faudra aussi composer avec les différentes règles du jeu. Par exemple, il y a le mode de jeu qui élimine le dernier du classement à chaque tour de piste. Exploser son vaisseau peut dans ce cas vous condamner.

02

Le jeu n’est pas doté d’une interface très claire, assez vieillotte dans son approche, confuse et dont le design pauvret inspire la pitié. L’habillage est donc moche et abscon, ou presque.

La thématisation des circuits est par contre très réussie avec des tracés qui feraient pâlir F-Zero et des couleurs offrant toujours une expérience nouvelle. Effets de transparence et palettes de couleurs bien assorties sont de la partie et la bande-son électronique n’est pas en reste avec ses quelques morceaux chantés.

Redout est au final un bon petit jeu de course futuriste, avec de bonnes idées visuelles mais qui aurait pu être tellement mieux, encore plus déjanté, encore plus impressionnant avec des décors moins inertes. Il est décoiffant mais il reste surtout un goût de trop peu d’autant que les développeurs maîtrisaient bien la physique et le comportement des véhicules. Ils ont su rendre la conduite Arcade plus technique sans la rendre plus rebutante. Ils ont su explorer de nouvelles idées, peut-être ont-ils manqué de moyens et/ou de temps pour fignoler encore plus leur titre déjà très réussi.

01

Graphismes : 82%
Des décors pas franchement originaux mais une colorimétrie intéressante.

Animation : 81%
Très fluide mais tout cela manque de vie.

Jouabilité : 84%
Une bonne maîtrise, il y a de l’idée en tous cas pour complexifier le maniement sans prise de tête.

Bande Son : 92%
D’excellentes pistes (pour un jeu de course c’est sympa) électroniques et souvent chantées.

Intérêt : 80%
Venu de nulle part, Redout s’installe comme référence du genre sur Xbox One X. Ca y est, elle a son Wipe Out.

Note Globale : 82%
Redout mériterait un peu plus d’attention de la part de la presse spécialisée. Le jeu sort en toute confidence au regard de la qualité qu’il propose.


NOTE : 08/10