Consoles-Fan
18/10/2017

Auteur
  

2853 articles en ligne

 
Blue Reflection
Cette réflection bleue
C’est un nouveau monde en couleurs

Les phases de digital comics sont très abouties avec des personnages modélisés en 3D qui jouissent de très belles animations même si les programmeurs ont fait la part belle au bouncing breast. Il y a un vrai travail de recherche de positionnement des caméras car si les décors restent fixes, les agencements de plan sont intelligents. Rajoutez à cela une très bonne ambiance sonore et des dialogues japonais originaux sous-titrés en anglais. Gust a fait un très bel effort.

04

Place au jeu qui, cette fois-ci, est révélateur de la qualité du moteur utilisé. C’est vraiment joli et agréable à regarder malgré le côté un peu naïf des magical girls (les reflectors) sur fond de scolarité. Et comme le contexte nous plonge dans un école de filles, attendez-vous à un casting très féminin pour le coup. Les musiques sont splendides, relaxantes, elles invitent vraiment à la découverte de ce titre.

03

Outre un character design très doucereux mais très réussi, le jeu propose un palette de couleur très agréable. Il est cependant dommage d’assister parfois à de petites chutes de framerate.

Ce RPG propose des combats à la Grandia ou à la World Of Final Fantasy, c’est à dire au tour par tour avec un système de timeline qui indique au joueur qui seront les prochains à attaquer, un système qui a fait ses preuves. Il est bien entendu possible de repousser l’ennemi dans la timeline et retarder ainsi sa frappe, voire l’éliminer avant qu’il n’aie eu le temps de vous filer une beigne.

02

Seulement voilà, le jeu s’embourbe dans une certaine répétitivité en terme de missions et d’ennemis, tellement qu’on se croirait presque en face d’un data disk et d’un éditeur de niveau. J’exagère à peine. C’est en tous cas dommage car on se retrouve avec un titre assez joli mais plutôt creux.

En revanche, les combats de boss sont géniaux et plutôt stressants car l’ennemi avance vers vous et s’il vous rejoint, vous avez tout simplement perdu la partie. Ces passages sont superbes est vraiment bien réalisés car on peut voir à la tête des personnages l’évolution de la tournure du combat.

01

Comme dans tout bon RPG un peu niche qui se respecte, on a intégré des phases de digital comics qui auront comme impact de faire évoluer vos amitiés, vos relations et cela aura un impact sur les combats à la manière d’un Sakura Taisen.

05

Graphismes : 93%
Charmant !

Animation : 78%
Quelques baisses de framerate trop marquées.

Jouabilité : 92%
Un concept de timeline qui a déjà fait ses preuves.

Bande Son : 72%
Peu de dialogues doublés.

Intérêt : 74%
Peu importe le flacon, du moment qu’on aie l’ivresse... Ici, c’est un peu tout le contraire. Mais on sait quand même bien pourquoi vous allez acheter ce jeu : coquins va !

Note Globale : 80%
Très joli jeu avec des dongeons peu inspirés mais des combats de boss hallucinants. Rajoutez du fan service façon miss t-shirt mouillé et vous voilà bien servi.


NOTE : 08/10