Consoles-Fan
15/12/2017

Auteur
A Lire Egalement

  

2878 articles en ligne

 
Touhou Kobuto V : Burst Battle
A nos actes manqués
Whéhéhéhéhé whéhéhé whéhéhéhé

Prenez Touhou Genso Rondo : Bullet Ballet et transposez le gameplay en 3D. Voilà le pitch. Je ne m’attendais pas à un gros jeu mais là, il est vrai que j’ai un peu de mal à lui trouver des qualités.

04

De par sa composante 3D, le jeu a beaucoup perdu en stratégie et finesse de gampelay. On quitte l’ambiance du bullet hell, de la dextérité, pour le monde du bourrin, le shoot s’est transformé pour le coup en jeu de baston. Ce n’est pas bien joli. Les personnages ont un character design assez sympa et la modélisation 3D est réussie mais c’est tout. Les décors, en plus d’être vides, sont vraiment moches.

03

Si la réalisation du titre est vraiment limitée, elle manque aussi de folie dans l’absolu. On aurait pu mettre moultes effets mais rien ne bouge ou presque dans les décors désespérément vides. Les seules animation sont dues aux mouvements de caméra et aux déplacements des personnages. Touhou Kobuto V. Burst Battle nous invite en fait à un voyage dans le temps. Pas de chance, les développeurs ont choisi comme destination le passé.

02

Il faut en effet vraisemblablement remonter à l’époque des 32 bits pour retrouver quelque chose d’aussi laid. De la belle 32 bits, il est vrai, mais quand même... Certains décors sont si laids qu’on ne comprend pas toujours ce qu’ils sont supposés représenter. Les effets d’eau sont risibles. Les arbres sont en croisillon comme dans Gran Turismo 2. C’est laid. Vraiment. Et ce ne serait pas grave si le jeu était amusant à jouer : même sa durée de vie est franchement navrante. Comptez moins de 30 minutes pour voir le générique de fin et côté rejouabilité, disons qu’on a pas trop envie d’appuyer une deuxième fois sur start. Le boss final est plutôt rigolo, mais comme c’est le climax du jeu, je préfère ne pas trop vous en parler, et c’est à peu près tout ce que je retiendrai du jeu.

01

Du gâchis donc pour une licence qui méritait bien mieux que d’être mise au pilori. Voilà sans doute ce qui arrive quand on est trop chiche en terme de budget. Le pire, c’est que ce genre de titre, déjà niche par essence, risque de ne toucher absolument plus personne.

Graphismes : 44%
Un design character réussi, kawaii, et c’est tout ! C’est vide et laid, ah oui, c’est vrai, il y a quelques effets de transparence.

Animation : 76%
Au moins, c’est fluide, mais les décors mériteraient de vivre et d’exploser de joie.

Jouabilité : 63%
Quel cafouillage, c’est bourrin à mort !

Bande Son : 66%
Rien de marquant.

Intérêt : 19%
On s’ennuie. Terminer le jeu a été un vrai soulagement, qui est arrivé, fort heureusement, rapidement.

Note Globale : 32%
Pauvret dans tous les sens du terme, il n’y a malheureusement rien à sauver, peut-être un sourire en fin de partie lors de la rencontre du boss final.


NOTE : 03/10