Consoles-Fan
23/11/2017

Auteur
  

2874 articles en ligne

 
NBA Live 18
Le retour d’EA va-t-il dunker ?
Boom Shaka Laka

Fifa 18 et PES18. NBA 18 et NBA 2k18. Je vous l’ai déjà dit mais chaque année, c’est un rituel.

Chaque éditeur fait preuve de beaucoup d’imagination pour nous lancer des licences exclusives… Sous cette remarque très pertinente se cache une question. Année après année, qu’est ce qui peut être amélioré ou changé ? Qu’est-ce qui pousse l’acheteur de la version 2017 à prendre la version 2018 ? Voyons ça ensemble.

JPEG - 92.9 ko

Il est où le bonheur, il est où ?

Dans mon raisonnement, il y a déjà une faille. A croire qu’EA avait senti l’oignon car depuis 2016, nous n’avions plus de jeu NBA Live. Comment faire alors pour se différencier et ne plus marcher dans les pas de NBA 2K ?

D’une part, le jeu est très accessible. Les figures, les enchaînements, les dunks, tout se réalisent assez simplement et donnent rapidement au joueur lambda l’impression de réaliser des actions complexes et très visuelles.

JPEG - 594.7 ko

Cette remarque vaut aussi au gameplay. Pour les novices, l’apprentissage est simplifié, les combinaisons réduites pour éviter de taper sa manette par terre trop rapidement. MAIS ! Tout n’est pas pour autant parfait. L’IA n’est pas brillante et ne comprendra pas toujours vos intentions d’attaques. De même que cette gestion de "drible" via le stick analogique, ça peut rendre confus au début. L’animation, elle, a été améliorée. OK, certaines phases manquent de souffle. Par contre on ne pourra rien reprocher concernant la modélisation des terrains, stade, et joueurs. C’est vraiment très beau. A l’image de ce qu’EA est capable de faire. Suffit de voir Fifa 18.

You are the ONE

D’ailleurs en parlant de Fifa 18, vous vous souvenez du mode ‘Journey’ et de votre ascension via Alex Hunter ?

JPEG - 753 ko

Sans surprise, EA lance le mode ELU. C’est moins abouti que sur Fifa mais en gros vous créez votre joueur selon vos préférences. Ensuite, c’est un chemin assez classique. Faire vos preuves lors de "street match" afin de redorer votre image et tenter d’accéder à la NBA. Il se passera divers événements, des entretiens, des interviews TV, une cotation d’amélioration de vos performances. Bref, c’est classique. Ce qui l’est aussi c’est le LUT (Live Ultimate Team). Des défis, des microtransactions (Grrrr) pour avoir des paquets de cartes. Et même un système d’enchères pour compléter votre collection.

Le mode en ligne est bien entendu de la partie et permet de tirer quelques paniers avec des joueurs. All Stars ainsi que l’équipe féminine sont présentes (la WBNA).

JPEG - 88.4 ko

So, WHAT ?

En résumé ce NBA Live 18 n’est pas mauvais mais n’apporte rien de très neuf. Une approche assez arcade qui va ravir les casuals mais pas les amateurs de simulation. L’Elu apporte un ‘scénario’ et une approche différente. D’un point de vue technique par contre, j’ai trouvé le jeu très beau. Quelques soucis d’animation, mais rien de catastrophique. La modélisation est vraiment exemplaire.

Graphismes : 17/20

C’est beau, ça bouge bien, il y a une ambiance de dingue. VOUS êtes sur le terrain !

Jouabilité : 14/20

De très bonnes idées, accessibles pour les novices mais trop de confusions et manque de coordination avec les autres joueurs.

Bande Son : 17/20

Là aussi, ambiance de dingue ! Les commentaires, les bruits des baskets sur le parquet. On prend un pop-corn, un soda/bière et on s’installe.

Scénario : 12/20

Il y a de l’idée là aussi mais clairement pas abouti.

Note globale : 14/20

Alors qu’est-ce qu’on attend d’un jeu qui chaque année sort sa cuvée ? De balayer les vilains défauts tout en apportant du nouveau contenu. Dans ce cas-ci, le cahier de charge est à moitié complet.


NOTE : 07/10