Consoles-Fan
23/11/2017

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2874 articles en ligne

 
Sonic Forces
La résistance
en marche

Après un bref passage chez des développeurs occidentaux, Sonic revient enfin à qui de droit, dans les mains japonaises et expertes de la Sonic Team.

Et ce Sonic prend une voir quand même assez différente proposant tout d’abord un très grand nombre de stages. Sonic visite d’habitude une zone découpée en 3 stages dont le dernier est ponctué par un boss. Ici, on mélange tout et on revisite des zones : de quoi déstabiliser les fans qui finiront pas trouver tout cela très dépaysant. Le jeu peut sembler aussi vraiment facile à cause de ce grand nombre de stage. La complexité arrive vraiment progressivement avec une pointe exponentielle en fin de jeu. De plus, le titre propose quoi qu’il arrive une excellente rejouabilité grâce au système de notation mais pas que puisque le joueur sera récompensé grâce à de nombreux vêtements et accessoires à récupérer pour son avatar puisque pour la première fois, vous pouvez créer un personnage dans un Sonic et même récupérer des créations du monde entier. C’était l’occasion pour Sega de rajouter une belle couche de fan service avec des tas de petits détails sympas comme les chaussures vêtues du logo japonais de la Megadrive ou encore un appareil photo Sega que l’on peut placer autour de son cou, c’est idéal pour courir, mais si !

05

Visuellement très prestigieux, Sonic Forces s’amuse à mixer un peu tous les effets spéciaux possibles et imaginables : effet plasma, distorsion, reflets à toutes les sauces, le tout avec une distance d’affichage affolante. Dans les phases en 2D, jamais un décor n’a été aussi travaillé. Il y a un profondeur de champs de fou. Et les phases en 3D, elles sont toujours aussi décoiffantes.

La bande son très soundchip est aussi un parti prix intéressant qui rappelle forcément la belle époque de la Megadrive. Mais il y a aussi au programme de très nombreuses chansons, bien plus que d’habitude en fait.

04

Les derniers épisodes de Sonic ont prix l’habitude d’accueillir un invité surprise. On a eu droit à la princesse, à retro Sonic, cette fois-ci, ce sera vous et vous pourrez vous déguiser comme bon vous semble sur base de divers animaux comme le chat ou le lapin.

Sans vouloir jouer au conservateur, j’estime que les phases jouables avec Sonic restent de loin les meilleurs. Dans l’ensemble, le jeu est plutôt bourrin avec la possibilité de foncer sur les ennemis ou de tirer dessus en fonction des phases de jeu. Les ennemis se font exterminer et on arrive à toute berzingue. C’est du Sonic, mais du Sonic qui rend son gameplay plus basique que jamais au profite du spectaculaire. Le titre est en effet très contemplatif et exagéré en terme de défilement d’image : ça ne va pas faire plaisir aux épileptiques.

03

Sonic Forces aura son lot de rageux, c’est comme cela à chaque nouveau Sonic depuis des lustres, les autres l’apprécieront comme un bonbon plein de sucre. Beaucoup de sucre. Hyperglycémie me voilà !

Si vous avez aimé Sonic Generations, vous devriez en tous cas apprécier Sonic Forces qui s’inscrit un peu dans sa suite directe même si le melting pot de personnages est plus important et que la Sonic Team a ajouté une dimmension personnalisation d’avatar. Les principaux ennemis de Sonic, plus un nouveau, menés par l’inénarrable Dr. Eggman, Robotnik pour les intimes, sont de retour et tenteront de vous barrer la route.

02

Et finalement, la grande question que tout le monde se pose, c’est ce qu’apporte la version Xbox One X par rapport aux autres versions puisque le jeu fait partie de la liste des jeux améliorés sur ce support. Eh bien, les différenses sont vraiment minimes. Il n’y a en tous cas pas de 4K au programme mais bien du 1080P natif alors que les versions PS4, Switch ou Xbox One tourne en 720P. Le jeu tourne en 60 images par seconde sauf sur Switch où on se contentera de 30. Mais entre la version PS4 pro que j’ai pu essayer à l’E3 et la version Xbox One X, eh bien il faut sans doute avoir des yeux bioniques pour voir la différence entre les deux version. La version Xbox One X apporte donc en tous cas bien quelque chose mais elle aurait pu aller plus loin, à mon humble avis. A noter quand même que la console se charge de faire un upscale 4K, c’est donc déjà très sympathique en terme d’affichage.

01

Graphismes : 94%
J’adore l’univers de Sonic, il y a un vrai travail en terme de profondeur de champs surtout si on le compare avec Sonic Lost world qui était bien vide.

Animation : 96%
Ca dépotte.

Jouabilité : 85%
Assistée mais vraiment intuitive. Elle donne cependant un peu trop l’impression de ne pas jouer.

Bande Son : 83%
Un mélange de thèmes soundchip et de nombreuses chansons.

Intérêt : 88%
Ah non, c’est un peu court jeune homme.

Note Globale : 92%
Salut, je suis un segagaga assumé et je kiffe ma life.


NOTE : 09/10