Consoles-Fan
15/12/2017

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2878 articles en ligne

 
F1 2018
Vrrrr....
Oui, les Formule 1 électrique, ça fait Vrrr, pas Vroum.

Chaque année, Codemasters accompagne la nouvelle saison de Formule 1 avec son adaptation vidéoludique. Plutôt bien maîtrisée, celle-ci nous revient de nouveau en forme pour sa cuvée 2017.

JPEG - 365.4 ko

F1 2017 nous permet donc de nous mettre dans la peau d’un coureur automobile participant à la compétition reine des sports automobiles : la Formule 1. Après avoir créé son pilote et son écurie, le mode carrière permettra de découvrir les courses, mais aussi l’envers du décor : discussions avec les mécaniciens pour ajuster les réglages, participation aux tours d’essai pour se familiariser avec les pistes et permettre à la R&D d’améliorer votre bolide, mais aussi gestion de votre propre carrière et rivalités seront au programme.

JPEG - 230 ko

Comme pour les éditions précédentes, F1 2017 reprend donc la structure et les circuits du Championnat du monde de Formule 1. Il faudra donc briller au cours de la saison, avec des moyens et des objectifs différents en fonction de l’écurie que vous avez décidé de rejoindre.

JPEG - 229.5 ko

Cette édition 2017 s’avère donc très proche de l’édition 2016. Proposant une prise en main qui peut être très simulation ou au contraire arcade (grâce aux nombreuses assistances activables), le jeu devrait pouvoir plaire aux passionnés de la discipline, quelle que soit leur maîtrise du volant. Chaque compétition en mode carrière se déroulera sur trois jours : un pour les tests libres (qui permettent de remplir des défis pour la R&D, ce qui permettra d’améliorer son monoplace pour les courses suivantes), un pour les qualifications (afin d’obtenir la convoitée pole position), et un pour la course, en elle-même, avec son fameux départ arrêté.

JPEG - 187.6 ko

L’une des nouveautés rafraîchissantes de cet opus est la possibilité de temps à autre de concourir dans des courses de gala. L’occasion de piloter alors des bolides bien plus anciens, emblématiques de certains pilotes (Alonzo, Michael Schumacher...). La physique des machines change alors de manière significative, tout comme les sons, où l’on retrouve le côté tonitruant des F1 non-hybrides d’il y a quelques années.

JPEG - 303.8 ko

On regrettera cependant que le mode carrière présente quelques incohérences : entre la possibilité d’intégrer n’importe quelle écurie (quitte à remplacer le champion du monde en titre dès la première saison de compétition), ou un directeur parfois aléatoire dans son traitement de nos performances, on se retrouve parfois un peu perplexe des décisions de celui-ci. Prendre un blâme car l’on a pris une pénalité dans une course où l’on a fini premier, par exemple, n’est pas franchement des plus logiques...

Graphismes : 15/20

Plutôt correct graphiquement, F1 2017 peut se vanter aussi de proposer une météo dynamique plutôt convaincante. Les moments en-dehors des circuits (stands, bureaux...) sont également bien faits, offrant une modélisation des personnages de bonne qualité pour faciliter l’immersion, même si les animations demeurent un poil trop robotiques. Il faudra néanmoins penser à changer le moteur pour l’édition 2018, car certains circuits font un peu datés, tout particulièrement lorsque leur environnement est chargé (Monaco en tête).

Gameplay : 18/20

Encore une fois, Codemasters ne laisse personne sur le carreau : le jeu s’avère suffisament abordable pour un néophyte qui découvrirait la Formule 1 grâce à ses réglages très vastes de la difficulté (IA, aides à la conduite...). En résulte une prise en main agréable, tout particulièrement dans le mode Carrière. On regrettera juste le manque d’intuitivité des menus, y compris ceux en cours pour discuter avec notre mécanicien.

Bande-Son : 17/20

En plus d’une bonne ambiance sur les circuits, avec notamment les moteurs hybrides et leur vrombrissement si caractéristique, on bénéficie ici d’un double français intégral, de bonne facture.

Durée de vie : 17/20

Avec l’intégralité des circuits de la compétition, le jeu a de quoi offrir du temps de jeu, surtout si vous comptez suivre le nombre de tours réels de ce genre de courses ! Cependant, même en prenant des courses tronquées, on obtient une longévité plus qu’honorable, qui est de surcroît boostée par un mode carrière pleinement maîtrisé.

Conclusion : 17/20

Même si la prise de risque est minimale chaque année, force est de reconnaître que Codemasters maîtrise son sujet de mieux en mieux. Entre une réalisation plutôt convaincante, un contenu plus riche et susceptible de plaire aux nostalgiques, ainsi qu’une vraie ambiance travaillée, la simulation de F1 assure encore cette année de nombreuses heures de bonheur aux amateurs du plus noble des sports mécaniques, sans pour autant laisser de côté les néophytes avec sa grande accessibilité grâce à sa difficulté et réglages ajustables.


NOTE : 08/10