Consoles-Fan
19/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3012 articles en ligne

 
Bayonetta
La witch
de retour sur Switch

Dire que je voue un amour à Bayonetta est un euphémisme. Je connais vraiment bien le jeu pour l’avoir terminé dans tous ces niveaux de difficulté, même "apothéose". Je l’ai torché dans tous les sens, récupéré tous les costumes, c’est un jeu dont je ne peux jamais me lasser, il fait partie de ces productions comme Sakura Taisen, Puyo Puyo, Virtua Tennis, Zelda Breath of The Wild qui marquent les esprits et qui sont entrés dans mon Panthéon personnel regroupant les 10 meilleurs jeux (sur des milliers) auxquels j’ai pu jouer dans ma vie. Autant vous dire que l’annonce de la sortie sur Switch m’a ému aux larmes. Plus jamais je ne m’ennuierai dans un avion. Je suis tellement fétichiste sur ce jeu que j’y joue exclusivement avec mon joycon rouge et mon joycon bleu, couleurs respectives des du premier et du deuxième épisode.

03

Voir Bayonetta se trémousser désormais en 60 FPS sur une console portable est un rêve éveillé. Sur grand écran, vous pouvez dire adieu au moindre aliasing et cerise sur le gâteau, les loadings sont quasiment absents.

Renvoyant Devil May Cry au stade de lymphe, Bayonetta offre un gameplay exceptionnel énormément basé sur l’esquive. En évitant les ennemis au dernier moment, la sorcière les envoûte. Ceux-ci sont alors ralentis quelques instants, le temps de recevoir quelques combos bien placés. Se battre avec style et infliger les pires sévices sont le quotidien de cette badass de sorcière. D’autant que les mises-à-mort punitives des boss sont juste jouissives.

Mais soyons clair, Bayonetta est très certainement le jeu vidéo qui flatte le plus le gamer passionné qui y trouvera moultes références. Elle ramasse en effet des anneaux comme Sonic, écoute dans la voiture la musique d’Outrun quand on a pas droit carrément à un stage qui rappelle, musique comprises, After Burner. Vous en voulez encore ? C’est presque sans fin. Les pistolets au début du jeu ne sont d’autres qu’Ebony et Ivory, les armes de Dante de Devil May Cry. Bayonetta, lorsqu’elle prend une forme bestiale, laisse derrière elle des pétales de fleur comme dans Okami.

02

Tout l’univers de Bayonetta est fascinant, que ce soit ses allusions religieuses politiquement incorrect, son architecture à la Gaudi ou les tenues que ne renieraient pas Jean-Paul Gaultier, tout n’est que source d’inspiration pour cette sorcière du mal qui a finalement comme ennemi des anges.

Malgré le fait que le jeu soit sortir pour la première fois en 2009, le jeu propose toujours un gameplay incroyablement moderne, mettant au tapis la plupart des beat-them-all actuel. Les développeurs de génie de PlatinumGame avaient même mis au point un système antigravitationnel qui permettait à Bayonetta de marcher sur toutes les surfaces des décors avec une gestion de la caméra qui n’égarait jamais le joueur amené à jouer sur les murs ou au plafond.

04

La mise en scène est majestueuse avec sans doute ce que le jeu vidéo a pu nous offrir de meilleur en terme d’identité visuelle et d’idées qui occupent l’espace. C’est l’oeuvre d’un cerveau en ébullition, cela ne fait aucun doute. L’écriture est très adulte, pleine d’allusions fines ou moins fines. Les thèmes musicaux inoubliables s’enchaînent et font même un hommage à Franck Sinatra avec une version moderne de Fly Me to the Moon.

Le seul point dommageable est l’absence d’amélioration comparativement avec la version Wii U. Du coup, si le jeu tourne en 720P et 60FPS en mode nomade, il en sera de même sur votre téléviseur. Aucune amélioration. Sur un grand écran, ça commence à piquer... Mais désormais, vous pouvez jouer à la version ultime de Bayonetta sur console portable et rien que ça, ça vaut tout l’or du monde.

01

Graphismes : 96%
La résolution commence à vieillir mais la réalisation est toujours aussi dingue !

Animation : 97%
60 FPS dans votre poche.

Jouabilité : 99%
C’est juste fantastique et inégalé jusqu’à aujourd’hui.

Bande Son : 96%
Une bande-son absolument exceptionnelle et un doublage plein de flegme.

Intérêt : 99%
Voilà, c’est la sixième fois que je termine Bayonetta et c’est toujours aussi bon. Désormais, on peut même y jouer dans le train. C’est parfait.

Note Globale : 99%
Si vous n’avez jamais joué à Bayonetta, vous avez raté un des meilleurs jeux vidéo jamais sortis. Foncez, ce jeu vous rendra heureux.


NOTE : 09/10