Consoles-Fan
17/08/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2997 articles en ligne

 
Dishonored 2 : La mort de l’Outsider
Comment sortir un DLC aussi bien voir mieux que son titre dont il tient la parenté. Voilà un défis complexe !

Un DLC oui mais jouable en solo aussi. Je vous explique tout ça.

Alors, oui c’est une "suite" de Dishonored 2 MAIS ce DLC est assez particulier car il peut être jouer en total stand alone. Entendez par là qu’il est nullement nécessaire d’avoir joué aux précédents chapitres voir même de les avoir acheté.

JPEG - 37.7 ko

Bon, forcément si vous commencez l’aventure avec celui-ci, vous allez passer à coté de pleins de références et la narration vous semblera assez simple. Mais c’est faisable !

Comptez une quinzaine d’heures pour en venir à bout si vous souhaitez explorer les moindres recoins de l’aventure. Par contre, si vous le souhaitez le faire en "flash run" c’est jouable en quelques heures. Mais je vous avoue que vous allez perdre tout le plaisir du titre en plus des quelques euros.

Pour moins de vingt euros, ce titre vous offre beaucoup. A qui sait l’apprécier et le dompter comme il se doit.

Money, money, money

Tout s’articule autour de vos pouvoirs et de la furtivité. Nous ne sommes quand même pas dans The Witcher ni dans Hitman mais tout de même...

JPEG - 394.6 ko

Moteur, action !

D’un point de vue technique, le titre ne déçoit pas. Nous sommes dans la continuité de la qualité du premier titre et de l’évolution que le second nous a gratifié. Certes ce n’est pas LE plus beau jeux mais c’est très propre et le moteur 3D fait bien son job. Arkane maitrise celui-ci et avec les bons choix artistiques et un design propre, il sait se démarquer.

Le jeu, comme je vous le disais, porte sa quasi totalité sur la furtivité. En usant de vos pouvoirs (téléportations, vision hors de votre corps afin de préparer vos coups à l’avance et enfin la possibilité de vous faire passer pour un PNJ) mais aussi en vous cachant, en analysant les comportements de chacun des PNJ.

Un jeu d’échec

Le scénario ? Il n’est pas laissé pour compte ! La mise en scène est poussée de manière assez magistrale. Sans vous en dire de trop, je peux vous assurer vous serez surpris à aimer préparer vos coups dans l’ombre et à sourire machiavéliquement quand ceux-ci touchent juste.

PNG - 2.8 Mo

ENCORE

Finalement ce "DLC stand alone" m’aura surtout donner envie de retrouver un Dishonored 3 le plus vite possible.

Le rapport qualité prix ici est imbattable. Si vous êtes comme moi, consigné à résidence avec la grippe, c’est peut être le meilleur moment de passer du bon temps au chaud avec un titre spectaculaire !

PNG - 450 ko

Graphismes : 17/20 Simple mais efficace

Jouabilité : 16/20

Pas toujours évident de s’y retrouver dans les différents raccourcis. Question de prise en main et d’habitude.

Bande Son : 18/20

Écoutez les conversations en ville, surveillez votre cible et ce qu’elle peut vous raconter avant sa mort

Scénario : 15/20

N’apportera rien de nouveau à la trame principale mais le personnage principal est très charismatique.

Note globale : 17/20

On entre rapidement dans cet univers qui ne nous lâchera pas aussi vite !


NOTE : 08/10