Consoles-Fan
10/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3056 articles en ligne

 
Nintendo Labo
Technologie en carton
ou carton technologique ?

Même si le carton et la neige ne font pas bon ménage, Nintendo a présenté cet après-midi pour la première fois en Belgique au Technopolis de Malines son nouveau concept de jeu aux antipodes de la réalité virtuelle : Nintendo a en effet plutôt choisi un retour à la réalité, purement et simplement, de quoi faire un solide contrepied à tout le reste de l’industrie du jeu vidéo. Pour Big N, ce n’est pas une première même si cela fait toujours plaisir de le voir débarquer là où on ne l’attend pas.

Et si Nintendo a su souvent nous surprendre, Nintendo Labo est peut-être le projet le plus marquant en terme d’ingénérie : sa haute teneur scientifique explique sans doute son nom.

Car le projet explore de nombreuses disciplines : la physique, la mécanique, la résistance mais développera surtout la curiosité de votre enfant, sa soif de savoir mais aussi éveillera ses compétences artistiques. Nintendo Labo est en soi un titre complet car il offre une expérience de jeu unique. Tout d’abord le montage. Du bricolage pas bien méchant, pas bien difficile, très intuitif, avec un aspect customisation. Puis, c’est au tour de la découverte technologique : les joy-cons font le lien et servent d’accéléromètre, de gyroscope et exploitent même leur caméra à vision nocturne pour filmer et retransmettre une image ou pour capter et interprêter des symboles qui font office de code.

Il est possible de fabriquer une sorte d’éléphant motorisé qui va se déplacer en utilisant la vibration des joy-cons dont vous pouveze régler la fréquence au hertz près afin d’opérer un réglage optimal. Votre robot est même capable, grâce à sa caméra à opérer un déplacement automatique en zigzaguant d’un symbole à l’autre.

Un peu de piano ? Placez votre écran et jouez des mélodies en créant des distorsions de son ou en changeant d’instrument grâce à l’insertion de divers modules en carton. Forcément, cela suscite la curiosité et Nintendo a pensé à tout puisque tout est révélé, tout est expliqué. Encore un effet Kiss Cool : l’apprentissage, la compréhension qui peut précéder encore une belle couche de créativité parce qu’une fois qu’on a appris et qu’on a tout compris, le jeu vous invite à programmer et à faire vos propres créations. Vous pourrez jouer de la guitare avec votre Switch en y plaçant des élastiques ou encore créer une tirelire virtuelle en customisant la Nintendo Switch avec vos créations. Votre imagination est la limite.

IMG_0629

Si vous préférez jouer avec une moto, vous pourrez créer un guidon avec un accélérateur avec retour de force. Le plus malin dans l’histoire, c’est l’interconnexion car si vous le souhaitez, vous pourrez piloter votre robot télécommandé avec le guidon de la moto. Bon, c’est sûr, il vous faudra 4 joycons pour se faire.

La canne à pêche vous invite à effectuer des prises. L’idée est très semblable aux simulations de cane à pêche (on se souvient de la cane à pêche de la Dreamcast) que l’on a connu si ce n’est que tout est désormais en carton.

La maison est l’activité que j’ai le plus apprécié avec le piano. Vous disposez de plusieurs blocs et il est possible de les insérer en divers endroit, créant 33 combinaisons possibles. Vous pouvez en effet insérer un, deux ou trois modules et leur emplacement a de l’importance. Vous voilà face à diverses petites activités à destination des plus jeunes mais à fort degré d’apprentissage. On est vraiment face à des activités "tablette" mais avec la plus-value apportée par les petits accessoires, la manipulation. La tablette retrouve son humanité, sa réalité.

IMG_0632
IMG_0627

IMG_0626

Toutes ces activités sont reprises sous le pack Toy-con 1 alors que le Toy Con 2, plutôt que de proposer un mix d’activité, ne se concentre que sur une seule qui ne sera accessible qu’après une très longue séance de bricolage puisque vous devrez créer un costume complet vous permettant de diriger un robot. L’expérience de jeu est nettement plus bourrine.

IMG_0636

Mais quel que soit votre choix, je ne vois qu’une conclusion à la proposition de Nintendo : j’aurais adoré avoir ça quand j’étais petit ! Et qu’on ne me dise en tous cas plus que le jeu vidéo n’éveille pas l’esprit.