Consoles-Fan
19/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3012 articles en ligne

 
Far Cry 5
La dernière chose qui te passera par la tête est une toute petite balle de plonb
Hallelujah

Après une entrée en matière pas transcendante à l’E3 2017, nous avons enfin pu mettre la main sur une version bien plus avancée du jeu. Cette fois-ci, le jeu a eu un bon coup de polish et l’aliasing très présent a désormais disparu : de quoi rassurer de nombreux fans.

01

De plus, nous avions pu essayer une petite scène d’action et une phase de pêche, rien de bien fou en somme. Cette fois-ci, nous avons eu droit au début du jeu tout en ayant le droit d’explorer pendant deux heures toutes les zones que l’on voulait. Si le début de l’histoire est très dirigiste, c’est surtout pour laisser les scénaristes nous planter l’histoire et son ambiance bien glauque, bien dérangeante. Il faut dire que ce titre plein de promesse a choisi comme thème la religion et ses excès, un thème que l’on retrouve souvent dans des films d’horreur et qui, mêlé à des armes et des meurtres de sang-froid, recrée un univers politiquement incorrect sans foi ni loi que n’aurait pas renié Tarantino.

Le début du jeu est une promenade sur rail, une cinématique immersive et interactive. On peut incarner un gars ou une nana à la customisation légère dont on ne verra au finalement presque jamais le visage et rapidement, le titre nous plonge dans un film d’action explosif élégant. Notre puissance de feu limitée nous pousse à identifier rapidement les barils explosifs rouges afin de transformer le paysage en un véritable feu d’artifice. Une fois que vous avez tué le conducteur des véhicules qui vous poursuivent ou si vous avez enrayé leur belle mécanique, on peut admirer des sorties de route qui dépassent bien plus qu’une simple explosion. Les cascades, certainement scriptées restent incroyables car les contextes sont nombreux. Un véhicule ira s’encastrer dans un poteau ou finira sa course sur le bas-côté ou engendrera des collisions jouissives à découvrir.

02

Non seulement Ubisoft nous propose à nouveau un méchant stoïque et bien barré que l’on aime détester, mais en plus on va faire connaissance de toute une série de lieutenants et autres sbires qu’il va falloir éliminer avant d’atteindre le boss du jeu. Il y a toute une hiérarchie, un système pyramidal. Qui a dit Mafia 3 ?

Pour le moment, le framerate reste bloqué à 30 images par seconde sur PS4 Pro, ce qui est honnête pour un monde ouvert mais on reste donc curieux de voir la performance de la Xbox One X sur ce jeu.

En attendant, l’ambiance du jeu est très soignée avec une bonne couverture scénaristique un peu à contre-sens des dernières déclarations d’Ubisoft sur le sujet. Il fallait bien raison garder au final.

03

L’ambiance générale est très forte avec des personnages non jouables intelligents qui vous accompagnent ou non en fonction de vos choix. Le challenge est au rendez-vous et vous force à rechercher de l’aide, booster votre personnage et en tous cas à bien analyser le terrain et ses dangers lors de vos sièges. Foncer dans le tas n’est clairement pas payant. Il faut jauger et élaborer un plan, un sentiment déjà présent depuis Far Cry 3 et ue l’on retrouve sans surprise mais avec grand plaisir tant l’équilibre est excellent. Il sera par exemple possible de réparer un véhicule endommager mais aussi de le saboter, histoire que vos éventuels poursuivants meurent dans une explosion en grimpant à l’intérieur. Ici aussi, le spectacle est au rendez-vous. Les hélicoptères n’iront plus s’écraser au loin, ils tomberont carrément sur le camp en tournoyant de manière impressionnante.

Cet accompagnement ne se fait pas que dans les phases d’action. Vos alliés rendent le jeu plus vivant avec de nombreux dialogues dont vous pouvez parfois forcer le déclenchement. On est loin de la solitude ressentie dans les épisodes précédents. Le titre reprend donc plus le principe d’un Ghost Recon avec un système d’ordre basique qui permet de gérer le comportement de votre équipe.

04

Cette présence rend néanmoins le jeu plus dirigé car en mission, il faudra veiller à ne pas trop vous éloigner de ces derniers pour ne pas quitter la zone de mission. Ce sentiment existait déjà mais le périmètre semble désormais plus restreint.

L’ambiance oppressante est bien là aussi avec des ennemis qui réagissent en fonction du contexte. Celui-ci deviendra menaçant lorsque vous vous approchez et relâchera la pression si vous vous éloignez. C’est totalement scripté et ressenti dans les scènes moins libres mais c’est vraiment bien ammené.

05

D’ailleurs, même les attaques les plus insignifiantes sont dotées de récompenses vous encourageant à agir. Vous pouvez gagner de nouveaux compagnons qui peuvent venir vous secourir ou qui demanderont à être secouru. L’esprit d’équipe est de mise si l’un des membres est mis en difficulté. Celui-ci pourra être éventuellement mis de côté lors d’une mission et vous rejoindra plus tard dans le jeu une fois qu’il se sera soigné. Mais il n’y a pas que ça. Vous pourrez aussi booster vos facultés grâce à des points d’expérience. En tous cas, on a vraiment l’impression que les missions secondaires peuvent vous être très utiles et vous faciliter la vie dans votre quête principale.

06