Consoles-Fan
19/09/2018

Auteur
  

3012 articles en ligne

 
Monster Energy Supercross - The Official Videogame
Buvez un coup, on vous emmène !
Ready ? GO


Un jeu de moto, non, un jeu de simulation de motocross. Vous allez me dire encore ! Oui mais non parce qu’on part dans un terrain assez méconnu ! Des courses de motocross dans des stades et de nuit.

Ce qui frappe directement en lançant le titre pour la première fois, c’est la qualité graphique. Le soft tourne sous l’excellent Unreal Engine dernière génération et ça se voit. Les feux d’artifices, les éclairages, toute la dynamique qui fait vibrer et vivre le stade sont visuellement présents.

JPEG - 253.4 ko

A noter néanmoins quelques petits ralentissements très légers. Mais rien de bien méchant. Néanmoins, même si le titre est très beau il est aussi très répétitif.

Logique, vu que tout se passe de nuit ! Exit aussi les effets météos et les ralentissements qui auraient pu vous aider via les ornières au fur et à mesure de vos passages dans la boue… Dommage !

C’est l’intégralité de la saison 2017 qui s’offre à vous. Je vous avoue qu’avant de jouer à ce titre et donc de potasser un peu le sujet, c’est un monde je ne connaissais pas du tout ! Ne comptez pas sur une mise en scène pour donner une histoire à votre progression, il n’y en pas. Ce n’est pas Fifa 18.

JPEG - 878.4 ko

La carrière est une longue ligne droite. Des courses, des gains, des sponsors. Quelques upgrades de votre moto et puis c’est tout. Bref, c’est pas la joie.

La difficulté principale du jeu, c’est de gagner. Logique. Rien de compliquer sauf dans la gestion de votre moto. En saut, dans les virages, négocier votre chute, bien gérer les gaz. Si vous avez ça dans vos mains rapidement, le reste suivra sans trop de difficulté. Par contre, l’IA, je ne sais pas comment elle gère la chose mais le niveau qu’elle impose au démarrage est très très élevé. Ne comptez pas être dans les départs. Du moins, je n’y suis jamais arrivé.

Un gros sentiment de frustration au moment de conclure ce test. Le titre aurait pu être excellent. Vraiment. Il lui manque des petites choses mais qui étaient indispensables. Dans les belles surprises vous trouverez un éditeur de circuit. Preuve encore que le titre avait beaucoup de bonnes idées !

PNG - 1.6 Mo
03

Graphismes : 17/20

L’Unreal Engine, c’est le coteau suisse du moment. On le retrouve dans PUBG et Fortnite par exemple dans un style très différent. Ici la gestion du soft est excellente !

Jouabilité : 11/20

Entre l’IA qui triche le départ, les incohérences dans la gestion de dégradation du terrain au fur et à mesure de la course... C’est navrant.

Bande Son : 13/20

C’est pas le paradis non plus. Les bruits de moteur sont énervant à souhait.

Scénario : 08/20

Ah ben plus simple, on pouvait pas !

Note globale : 12/20

Il y avait de l’ambition, ils avaient les moyens de le faire mais il lui manque tellement pour passer de médiocre à super titre !


NOTE : 06/10