Consoles-Fan
26/09/2018

Auteur
  

3019 articles en ligne

 
Scribblenauts Showdown
Aplats de couleur
pour larmes de rire

Si vous connaissez la série née sur Nintendo DS, vous pouvez quasiment tout oublier. Le jeu prend une toute autre direction et devient un mix de Mario Party et de Wario Ware. Mario Party pour les minigames et l’aspect jeu de plateau et Wario Ware pour leur simplicité graphique. Pourtant il ne faut pas s’y tromper, Scribblenauts Showdown est à la source de nombreux fous rires. Ce jeu familial va en effet vous demandé de la dextérité et de la présence d’esprit.

04

En début de partie, il faudra en effet choisir d’écrire un mot qui correspond à une définition. Par exemple, vous devez choisir un animal rapide qui commence par L. Pour sûr, vous serez plus efficace si vous effectuez la course sur le dos d’un léopard plutôt que celui d’une limace. Dans un autre jeu, il faudra manger le plus vite possible l’aliment que vous choisirez. Si le mot doit commencer par C, choisissez plutôt la cacahuète que le concombre ! On obtient au final des minigames biaisés d’avance à cause de la maladresse du joueur. Des fois, c’est perdu d’avance, mais cela crée bien souvent des situations très rigolotes.

Le jeu de plateau se joue avec des cartes que vous pouvez utiliser de manière plus ou moins stratégique. C’est en tous cas bien mieux que le lancer de dés. Et la partie est ponctuée par des épreuves toujours aussi marrantes. Si vous devrez les choses les plus lourdes possibles, vous pouvez penser faire une bonne affaire avec une maison, mais si vous choisissez montagne, cela risque d’être bien plus efficace. Les situations sont clairement surréalistes et le jeu joue énormément de cela.

03

En cas de combat, il vaut mieux choisir le revolver si le mot à choisir commence par R. Seul problème, il faut absolument choisir dans le temps imparti et avant votre adversaire puisqu’il est interdit de choisir le même mot, ce qui aide pas mal pour le comique de situation.

Fort d’une base de donnée impressionnante avec un dessin correspondant sans doute à tous les mots du dictionnaire, Scribblenauts Showdown propose des parties à chaque fois différentes.

02

Sur le plan technique, le jeu brille par sa résolution mais n’offre que des graphismes et des animations assez basiques mais fidèles à la série. Il faut dire qu’il faut techniquement être capable d’interagir avec l’ensemble des dessins possibles et imaginables. A défaut d’être beau, Scribblenauts Showdown joue la carte de la créativité, de la diversité et de la liberté. A mettre entre toutes les mains !

Côté minigames, le titre puise allègrement dans les classiques sur smartphone, on reconnaîtra par exemple des clônes d’Angry Birds ou encore de Flappy Bird ou Asteroids. On a aussi des courses, de la pêche, des jeux de rythme et carrément une pure imitation de Towerfall et de Windjammers.

01

Graphismes : 56%
A part la résolution, rien. Il est vrai que la quantité énorme d’illustrations explique aussi la situation un peu cheap des graphismes.

Animation : 58%
Les personnages bougent comme des marionnettes ayant un nombre d’axe de rotation limité pour leurs membres.

Jouabilité : 78%
Des concepts simplistes mais efficaces.

Bande Son : 66%
De la musique choubidou.

Intérêt : 92%
Bon, c’est vraiment drôle. Pas très inspiré au niveau des épreuves, on peut même dire que les développeurs ont puisé allègrement dans la culture jeu vidéo. Le mix avec la possibilité de choisir des objets, des personnages, des animaux est vraiment fun et crée de nombreux effets ridicules et comiques.

Note Globale : 85%
Un jeu 16 bits en haute résolution sur Xbox One X : ce n’est pas vraiment une démo technique ! Mais on vous le conseille quand même pour son côté bonne poilade.


NOTE : 08/10