Consoles-Fan
20/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
Nintendo Labo
Passion Carton
Perçons les secrets de Nintendo Labo

Venir dire que Nintendo a le génie de vendre bien cher de fines planches en carton et que c’est tout bénéfice pour eux parce que finalement ils vendent des accessoires qu’ils ne sont même plus obligés à utiliser du plastique ni même à les monter, c’est aller un peu vite en besogne.

01

Car si dans l’absolu, il y a une logique économique indéniable, ce serait faire le procès à des millers de boîtes de jeux vendues dans les magasins de jouet. Je vous rappelle quand même que les Légos ne sont pas assemblés non plus.

La valeur de Nintendo Labo est insufflée dans la partie recherche et développement. Votre enfant s’étonnera sans doute que des bouts de carton pliés peuvent se transformer en un klaxon qui fonctionne, et c’est bien là toute la réussite de Nintendo Labo, créer la curiosité mais surtout fournir l’explication scientifique au produit car Nintendo joue la carte de la transparence et nous explique tout, comment ça fonctionne, comment ils ont fait, et vous invite même à créer vous même d’autres concepts.

Le montage est clairement la première partie de l’activité. C’est simple, bien expliqué à l’aide du logiciel qui vous accompagne pas à pas. Il faut juste être prudent et soigneux. Et rapidement, on est gratifié par l’évolution du montage qui prend quand même un temps certain. Ne vous attendez pas à jouer à un jeu vidéo immédiatement, la partie manipulation est chronophage, c’est un fait certain. Encore plus si vous avez la fibre artistique et que vous souhaitez apporter votre touche personnelle en décorant votre toycon. Vous pouvez le colorier ou coller des accessoires supplémentaires. Cette étape n’est pas nécessaire, mais encore une fois, le support s’y prête bien.

Passons à la découverte. Diverses activités sont disponibles. Nous les avons déjà abordés lors de la preview. Vous avez ainsi une "voiture télécommandée" qui se déplace grâce aux vibrations du joycon. En effet, les joycons sont à insérer dans vos oeuvres cartonnées. Il y a aussi un guidon de moto, une canne à pêche, une maison avec des activités multiples, des sortes de minigames et enfin un piano qui vous invite à jouer avec les notes et les effets sonores. Pour sûr, jouer de la musique avec des touches en carton, cela a un côté forcément magique et intriguant.

02

En réalité, le joycon est muni d’une petite caméra infrarouge qui est capable de repérer des symboles, de les scanner et donc d’envoyer des instructions à votre Switch. C’est à la fois malin, inédit et surtout, cela fonctionne très bien et sans latence.

Et c’est un peu là où réside toute la magie des joycons : il faut en percer le secret. Et comme on monte tout nous-même, c’est un peu comme si on nous révélait le truc du tour de magie à l’avance. Cela fait partie de l’apprentissage, de l’émerveillement.

03

La section découvrir qui intervient après le montage et le jeu emporte l’utilisateur encore un peu plus loin en lui permettant de mixer et de comprendre tout le fonctionnement. Nintendo n’a pas souhaité rester mystérieux là-dessus. Tout est expliqué de fond en comble et c’est tant mieux, ils ont bien compris qu’une plus-value supplémentaire en découlerait. Et voilà que Nintendo Labo devient une expérience horizontale !

Votre enfant pourra dès lors comprendre ce qu’est un gyroscope ou un accéléromètre. Ces technologies ne sont pas nouvelle mais c’est sans doute la première fois qu’un concepteur de jeu vidéo prend la peine de nous les expliquer.

04

Quid de la solidité ? Dans l’ensemble, le carton est assez solide mais n’oubliez pas que c’est du carton. Il faut donc rester prudent, éloigner les liquides et ne jamais laisser traîner un joycon par terre ou dans le canapé. Un accident peut arriver, vous l’imaginez bien. Même avec un usage normal, certains éléments peuvent s’abîmer. Je pense par exemple au manche de moto que l’on tord pour accélérer, le carton peut éventuellement mal se plier.

Cependant, là encore, Nintendo ne vous a pas abandonné. Vous trouverez en effet les explications nécessaires pour réparer vos toycons et éventuellement remédier à une "panne".

Et sur la longueur ? Il est vrai que, passé la construction, la découverte, la compréhension, on peut se demander ce que vaut la partie jeu vidéo en soi. Pour sûr, on peut pas tout à fait parler de jeu en soi. Ce sont des minigames. Il n’y a pas de scénario, de stages à proprement parler et donc, en toute logique, attendez-vous à une durée de vie assez courte. On en fait donc le tour assez vite mais si on additionne les heures de fabrication, de créativité et d’activité scientifique qu’offre Nintendo Labo, on peut parler d’expérience hybride à la durée de vie tout à fait comparable à ce qu’offrirait un jeu vidéo lambda. Pas d’arnaque donc à l’horizon, plutôt une idée novatrice qui a germé chez Nintendo et qui a été réalisée avec brio. Il fallait oser une fois de plus sortir des sentiers battus, en fait, il fallait juste s’appeler Nintendo.

05

Graphismes : 72%
Un style très très casual.

Animation : 75%
Rien à redire mais mises bout à bout, c’est géographiquement limité donc le polish est juste obligatoire.

Jouabilité : 95%
Le jeu vidéo autrement.

Bande Son : 78%
Bien habillé dans son ensemble.

Intérêt : 95%
Tellement frais !

Note Globale : 93%
L’expérience Nintendo Labo est fantastique mais sera-t-elle déclinable tout en restant une expérience forte ? Si d’autres boîtes seront commercialisées par la suite, il faudra sans doute encore rivaliser d’ingéniosité.


NOTE : 09/10