Consoles-Fan
20/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
I hate running backwards
alors je mets
mes chaussures à l’envers

I hate running backwards est un infinite shooter mais qui se joue, comme son nom l’indique, à reculon. Le scrolling défile de haut en bas comme d’habitude mais les personnages que vous dirigez sont en haut de l’écran plutôt qu’en bas et tirent donc vers le bas sur leurs poursuivants.

01

Bourré de référence sous licence Devolver comme Serious Sam, Hotline Miami ou encore Shadow Warriors, le jeu propose une expérience de jeu simple mais intense, à savoir des vagues d’ennemis qui vont vous harceler dans des décors générés en random. Si vous mourrez, vous disparaissez pour une trentaine de secondes. Il n’y a plus qu’à prier pour que votre partenaire, si vous en avez un, ne meure pas dans ce laps de temps ou la partie s’achève.

04

De par son concept "je fais tout à l’envers", I Hate Running Backwards mérite votre attention. J’aurais préféré pour ma part un jeu classique plutôt que des stages créés de manière procédurale. Soit, il faudra donc se contenter de score attack. De par son essence, on fait donc rapidement le tour du jeu qui trouve toute sa force dans son concept : on y revient encore et encore malgré tout.

02

Il faut dire que l’expérience est bien variée pour un jeu de ce type puisqu’on y croise même des boss et le titre propose aussi des phases de gameplay en jeep avec un joueur qui pilote et qui tente de se faufiler dans les décors, et un autre qui essaie de tirer sur les ennemis. Dans l’ensemble la co-opération est plutôt bien pensée, il faut vraiment compter sur son équiper, et les sensations de jeu sont vraiment excellentes.

03

I Hate Running Bacwards reste donc un titre très amusant même si cela reste du snack gaming sans prétention. Graphiquement, le jeu surfe su ce stylze graphique minecraftien de gros pixels en 3D, il faut aimer.

05

Graphismes : 62%
3D simplifiée.

Animation : 75%
Une bonne gestion avec un défilement vertical rapide et fluide tout en conservant une excellente lisibilité.

Jouabilité : 78%
Pêchu, efficace.

Bande Son : 77%
Bien nerveuse.

Intérêt : 80%
Si vous aimez les jeux procéduraux et scorer, I Hate Running Backwards est un bon choix d’autant qu’il aligne à la fois des références et le concept débridé du shoot inversé.

Note Globale : 76%
14.99€ bien investis d’autant qu’il est jouable à deux.


NOTE : 07/10