Consoles-Fan
10/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

3056 articles en ligne

 
Captain Toad : Treasure Tracker
Reconversion
parfaite

Quand on vise l’excellence, on est rarement déçu. Pour ce jeu de seconde zone, Nintendo n’a eu qu’un objectif, apporter un grand soin dans la réalisation d’un titre qui n’impressionne guère ni dans sa réalisation, ni dans son concept. D’ailleurs, Nintendo n’avait pas été cherché l’idée bien loin puisqu’il s’agit en fait d’un jeu consacré aux stages bonus de Super Mario 3D World.

02

Mais parfois, ce sont les titres les plus simples qui nous touche en plein coeur et quand on voir un tel niveau de propreté que l’on avait déjà pu constater sur Wii U et que vous pouvez y jouer où vous voulez, on ne peut être que sous le charme d’autant que le jeu se prête vraiment bien aux phases de jeu assez courtes.

Vous dirigez donc Toad qui a été visiblement promu capitaine pour l’occasion. Et visiblement, pour être capitaine, il n’est pas nécessaire de savoir sauter contrairement aux sautés de champignons.

Le concept du jeu est de récupérer une étoile par stage. Celui-ci s’articule autour de nombreux switchs. Les décors s’emboîtent, tournent, s’élèvent, se 01rabaissent et la caméra n’est pas gérée automatiquement. Je le précise car elle fait partie intégrante du gameplay. Vous devez la déplacer afin de voir les coins et les recoins du décor d’autant que l’actionnement des switchs peuvent révéler bien plus que ce qui paraît évident. Le jeu fourmille en effet de petites zones cachées qu’il faudra découvrir si vous souhaitez récupérer les 3 diamants présents dans chaque stage. Attention, il faut les récupérer avant de prendre l’étoile car celle-ci clôture le stage. Le piège est d’être confronté à un timing limité pour récupérer ces fameux diamants. Un élément détruit définitivement peut aussi être un rempart irréversible qui vous obligerait à recommencer le stage (court heureusement) depuis le début pour retenter une collecte exhaustive. C’est vraiment très malin, une invitation à l’observation. Ne foncez pas, ce serait forcément une erreur. D’ailleurs, vous ne pourriez pas, Toad est d’une lenteur... C’est fait exprès, rassurez-vous, les stages sont rikikis, alors il faut bien que les ennemis vous posent quand même quelques petits problèmes.

03

Le jeu se laisse revisiter volontiers grâce à un système de variante. En effet, outre le fait que vous pouvez vous amuser à essayer de récupérer les 3 diamants de chaque stage, le jeu vous propose de terminer le stage en suivant une règle supplémentaire qui sert de contrainte. Et puis, il y a aussi un petit toad pixellisé qui a été dissimulé dans chaque stage, une simple partie de cache-cache en fin de compte qui ravira grands et petits.

Cependant, il ne faudrait quand même pas oublier qu’à l’origine, Captain Toad : Treasure Tracker est un jeu WiiU que Nintendo nous resert ici sur Switch. Alors, mis à part le fait que vous pouvez désormais y jouer de manière nomade, est-ce qu’il y a des changements dans cette version ? Eh bien, un tout petit peu quand même. Le jeu est identique mais vous retrouverez quand même quelques niveaux bonus provenant de l’univers de Super Mario Odyssey qui est sorti entretemps.

04

Si Captain Toad présente une réalisation assez sommaire : les stages ne sont pas plus grand qu’un écran, c’est malgré tout un joli modèle de level design et la réalisation toute propre, la possibilité de zoomer forcement révèle le moindre détail dans un brin d’aliasing. Les couleurs sont magiques comme à l’habitude chez Nintendo, en fait c’est tellement mignon qi’on peut juste se taire et admirer.

05

Graphismes : 90%
Du perfect pixel : c’est propre, pas prétentieux, j’adore.

Animation : 90%
Aucun souci signaler même si le jeu est tout en lenteur.

Jouabilité : 90%
Un concept simple, des sensations pures. Vous pouvez juste vous déplacer, grimpez aux échelles, d’éterrer des navets pour les lancer sur les ennemis, actionner des switchs et tomber. Point final.

Bande Son : 88%
Une ambiance toute mignonne.

Intérêt : 92%
Un très bon titre proposant des expériences variées car ce sont finalement les décors qui permettent un renouvellement du gameplay vu que votre personnage, lui, est limité. Même les boss sont excellents et gigantesque pour les coup.

Note Globale : 90%
Si vous l’avez déjà en WiiU, l’achat est dispensable à moins que vous souhaitiez y jouer dans les transports en commun. Sinon, foncez.


Test réalisé en famille avec Alicia (9ans) et Ethan (12ans)
NOTE : 09/10