Consoles-Fan
17/11/2018

Auteur
  

3049 articles en ligne

 
Starlink - Battle For Atlas
Parce que les enfants ont aussi droit
à leur monde ouvert de qualité

Révélé à l’E3 2017 puis présenté à l’E3 2018, Star Link a sans doute suscité certaines moqueries ou du moins un certain étonnement puisque si les jouets ont fait bon ménage dans le passé (Skylanders, Disney Infinity, Lego Dimensions, les Amiibos de Nintendo), tous les éditeurs (sauf l’increvable Nintendo) se sont retirés de ce business. On peut dès lors se demander si Ubisoft n’arrive pas après la guerre. En même temps, s’il n’y a quasiment plus personne, il y a peut-être un marché à prendre.

01

Sur Switch, le jeu dispose d’une exclusivité, et pas des moindres (Fox Mc Cloud et son Arwing sont jouables). De ce fait, Ubisoft, fier comme un coq pour avoir conclu un nouveau partenariat avec Nintendo après Mario + Rabbids Kingdom Battle nous a présenté le jeu sur ce support.

Et comme nous découvrons aujourd’hui le titre sur PS4, on note pas mal de bonnes choses à prendre par rapport à la version Switch. Le jeu dispose de graphismes un peu plus aboutis et d’une résolution supérieure. La fluidité est aussi au rendez-vous. Le jeu propose des phases de jeu assez vides et d’autres franchement jolies. Cette exploration spatiale rappelle un peu le très joli Planete Alpha. Finalement, Starlink, c’est un peu No Man’s Sky en amusant. Car s’il est vrai que le jeu peut sembler techniquement dépassé, il propose néanmoins certaines phases d’exploration très contemplatives.

02

Mais surtout, les sensations de jeu sont vraiment très bonnes et rappellent des références comme Star Fox justement ou encore Panzer Dragoon. Dégommer les ennemis est à la fois aisé et agréable. De plus, il propose des explorations de planète en mode hovercraft. Les sensations de pilotage sont très agréables et la vitesse est grisante. Vous pouvez aussi décoller et piloter votre vaisseau normalement. Un coup de boost supplémentaire vous propulsera dans l’espace et vous permettra de rejoindre d’autres planètes ou éventuellement de combattre et d’effectuer diverses missions. Place au space opéra. Enfin, en mode hyperespace, vous pouvez diminuer vos temps de trajet agréablement. Si ceux-ci perdurent, c’est essentiellement pour gommer virtuellement les chargements.

04

Le jeu est de plus soutenu par un bon sens de la mise-en-scène avec des cinématiques qui viennent entrecouper l’action mais aussi des musiques bien choisies et des dialogues de qualité qui semblent nous plonger en plein dessin animé.

Tout n’est malheureusement pas parfait non plus, on note un aliasing assez important et il faut aussi vous rendre compte que vous devez impérativement fixer un vaisseau et ses accessoires sur votre manette ce qui n’est pas un drame en soi en terme de poids. Tout est léger et à priori solide mais en revanche, vous vous retrouvez câblé à votre console. J’ai une grande TV et je joue à environ 3 mètres de l’écran dans mon canapé. Enfin, normalement, avec Star Link, il faudra que je joue par terre ou que je ramène un tabouret !

En fait, Ubisoft utilise sa recette de monde ouvert avec missions et une dimension RPG et l’adapte à un environnement plus enfantin mais qui plait aussi aux adultes. Ubisoft tient son Star Fox (et quel adulte renierait ce titre ?). Le rapprochement avec Nintendo n’était plus qu’une évidence.

05

Graphismes : 85%
Bien colorés et variés ! De très jolis effets d’eau et de chaleur ! Un univers dépaysant que l’on a grand plaisir à explorer.

Animation : 88%
Un monde vivant au framerate bien stable : pas de 60 FPS cependant.

Jouabilité : 92%
Complet et accessible, Starlink étonne par sa flexibilité et son approche oldschool.

Bande Son : 92%
Certains rythmes rappellent Prodigy !

Intérêt : 92%
Un titre à découvrir en famille et qui plaira à toutes les générations !

Note Globale : 90%
Ubisoft a transposé sa systémique de jeu pour les enfants et cela fonctionne très bien. Starlink est aussi intéressant qu’un Assassin’s Creed, Far Cry mais il est accessible par un jeune public. A noter aussi qu’Ubi Soft ne nous prend pas pour des vaches à lait puisque tout le contenu du jeu est accessible que vous achetiez les jouers ou non : un choix à saluer.


NOTE : 09/10