Consoles-Fan
16/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
Shenmue I & II
Un peu d’histoire
du jeu vidéo

Vous parler de Shenmue, pire, en écrire un nouveau test aujourd’hui, est un exercice bien périlleux. Il faut absolument préserver le bijou de Yu Suzuki, un des plus grands maîtres de notre art préféré sorti sur Dreamcast, la dernière console de Sega est une des meilleures consoles que les gamers aient pu connaître.

06

Il faut sans doute commencer par expliquer aux jeunes générations qui n’arriveront sans doute jamais à comprendre l’intérêt d’une telle réédition que Shenmue n’est pas seulement une des productions vidéoludiques les plus coûteuses (dixit le guiness book des records), c’est surtout le jeu qui a posé les bases du jeu vidéo moderne. Il faut comprendre que le père de Space Harrier, Out Run, After Burner ou encore Hang On a offert un cas d’école aux joueurs et aux créateurs du monde entier. On peut bien sûr penser aux QTE inventés pour l’occasion mais ce serait une sérieuse insulte de limiter Shenmue à cet apport. En effet, pour la première fois dans un jeu vidéo, il est possible de fouiller un peu tout et n’importe quoi dans les décors sans que cela n’aie en plus toujours une utilité. C’est parce qu’il y a beaucoup de chose inutiles dans shenmue que le geste est beau. Aujourd’hui, si vous trouvez qu’il y a moultes interactions possibles dans votre jeu vidéo préféré en monde ouvert, dites-vous bien que c’est grâce à Shenmue.

02

Bien sûr que les textures et la modélisation sont d’époque. Même le soundship un peu embrûmé des dialogues est vieillot. Notons quand même qu’un rapide tour dans le menu nous permet de jouer en anglais ou en japonais (miam). Si les cinématiques sont en 4/3, les phases de jeu sont, elles, jouables en 16/9 sans étirement de l’image. Du côté des améliorations, on constatera un affichage sublime et une fluidité absolument impeccable. Voilà que devrait faire rougir la Dreamcast.

05

Ryo Hazuki y va donc de sa petite enquête. On y découvre une population dotée d’un comportement travaillé et qui varie en fonction de l’heure. Onpeut croiser l’écolière qui se rend à l’école, le saoul qui titube ou encore le mauvais garçon qui traîne en bande. Mine de rien, même encore à l’heure actuelle il est rare d’observer un travail aussi fin. Généralement, l’intelligence artificielle des personnages non-joueurs sont bien plus limités.

01

Les boutiques ne sont accessibles que pendant les heures d’ouverture et fatalement, à un moment, il faut rentrer se coucher. On peut admirer l’éclairage du jour qui évolue et qui subit même les caprices de la météo. Tout cela peut paraître anodin aujourd’hui à une époque où Microsoft annonce dans Forza Horizon 4 la gestion de la météo et des saisons mais Shenmue faisait vraiment office de précurseur.

04

D’un point de vue musical, Shenmue est d’une richesse intemporelle. On peut cependant un peu rouspéter sur la compression des dialogues assez inégale qui laisse souvent transparaître un bruit de fond sourd.

Alors que vous dire de cette sortie si ce n’est qu’elle constitue fatalement une étape historique, un piédestal pour la sortie du tant désiré Shenmue 3. D’un point de vue purement culturel, les deux premiers épisodes de Shenmue ont tellement apporté à notre loisir préféré qu’il faudrait que tout le monde puisse y jouer une fois dans sa vie même si on était trop jeune (ou pas né) lors de sa sortie. Ceux qui connaissent Shenmue sont de toute manière déjà convaincus.

03

Graphismes : 70%
Il faut aussi avoir l’honnêteté de dire que le jeu est assez peu retravaillé : des améliorations que j’ai expo attendez-vous par exemple à la modélisation, aux textures et aux sonorités de l’époque. Le jeu est disponible en 16/9.

Animation : 81%
Un vrai gain en fluidité mais la motion capture a fatalement vieilli.

Jouabilité : 80%
Un système de jeu qui impressionne toujours autant.

Bande Son : 68%
Des musiques fantastiques mais la digitalisation des dialogues est d’époque.

Intérêt : 97%
Une oeuvre culturelle d’un point de vue du contenu mais aussi en terme de cas d’école.

Note Globale : 90%
Certes, il faut accepter quelques écarts qui ne font pas très Xbox One dans les faits mais il est plus que nécessaire de passer outre, de vous plonger dans l’aventure qui reste absolument géniale, histoire de bien vous préparer pour le 3ème opus.


NOTE : 09/10