Consoles-Fan
17/11/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3049 articles en ligne

 
Zone Of The Enders The 2nd Runner
Lasers et
mécaniques

Konami avait un peu surpris tout le monde en présentant à l’E3 un remake de Zone Of The Enders : The 2nd Runner à la fois sur PC et sur PS4 tout en dotant le jeu d’une fonction VR.

05

Mais lorsque j’ai vu arriver les premières notes sur internet, cela ne m’a pas trop inquiété car j’avais déjà eu le jeu entre les mains quelques mois plus tôt et la cure de jouvence en 4K s’est bien passée même si, fatalement, la modélisation reste ancienne. Rien de choquant en fait : les mechas sont anguleux, et alors ? Ce sont des mechas !

Le titre est aussi super fluide et pour le reste, eh bien, on retrouve l’excellence du gameplay d’époque. Ce TPS propose des techniques de combat rapproché mais utilise aussi le système de lock de Panzer Dragoon qui a largement fait ses preuves. Pour moi, Zone Of The Enders : The 2nd Runner reste encore aujourd’hui une des pierres angulaires du jeu vidéo moderne.

04

L’action est frénétique et pêchue tout en restant bien claire. Les musiques sont sublimes et le scénario n’est pas en reste. En fait, ressorti ce titre est non seulement un hommage abouti mais aussi une opportunité pour les plus jeunes de se lancer dans un jeu vidéo qui propose une approche très 32 bits et donc très différente de ce qui se fait de nos jours. Venir pleurnicher sur quelques petites défauts, c’est vraiment insultant ou faire preuve d’un certain manque de culture. On ne touche pas aux références. Il n’y a qu’à voir la qualité de la mise-en-scène et des scènes animées. Ok, elles n’ont pas été retravaillées et le résultat est légèrement flou mais franchement, ça passe encore.

03

C’est d’ailleurs assez amusant de voir que les défauts des consoles de l’époque peuvent ressortir aujourd’hui comme des qualités. Les phases d’action sont assez courtes pour laisser la console respirer puisque le jeu tournait à l’origine sur PS2. On est loin des mondes ouverts actuels où on peut se balader pendant des heures sans qu’il n’arrive rien. Ici, on reçoit un coup de matraque toutes les 30 secondes. Finalement, c’était bon pour le rythme quand nos consoles avaient trop peu de RAM.

02

Et ce gameplay ? Eh bien il est vraiment très agréable. On dash vers une pléthore d’ennemis, on les éclate, accompagné par des mouvements de caméra grandioses, on largue des hordes de missiles.

Si vous avez connu le jeu à l’époque et que vous êtes fan, sachez que vous aurez entre les doigts la version la plus aboutie du jeu et qu’elle propose quand même assez de nouveauté que pour se laisser séduire. La fluidité, la résolution et la VR sont certes les 3 mamelles de ce remake mais quelle plus-value fort agréable. Il est vrai que la partie VR relève plus du délire et que pour ma part, j’ai adoré m’y replonger de manière plus classique pour les longues sessions de jeu mais voilà, l’option existe si elle peut intéresser les passionnés.

01

Graphismes : 78%
Ca n’a pas trop vieilli et la mise-en-scène excellente fait son office.

Animation : 87%
Une fluidité absolument exemplaire mais c’est normal vu la réalisation un peu passée

Jouabilité : 93%
Super agréable : mais pourquoi on ne fait pas des jeux comme ça plus souvent ?

Bande Son : 97%
Une des meilleures bande-son de jeu vidéo.

Intérêt : 92%
Du VR pas forcément utile mais qui a le mérite d’être là. En revanche, le jeu classique dans sa version 4K est un bijou même s’il accuse le poids des âges sous certains aspects.

Note Globale : 90%
On aurait pu espérer mieux mais le jeu reste porté par l’excellence.


NOTE : 09/10