Consoles-Fan
17/12/2018

Auteur
  

3060 articles en ligne

 
Phantom Doctrine
L’espion qui m’aimait
mais qui jouait au tour par tour

Quand Mission Impossible rencontre Final Fantasy !

Oui j’avoue, le résumé est vraiment mauvais. Mais...mais... vous allez voir où je veux en venir !

JPEG - 187.4 ko

Nous voici en pleine guerre froide. Et avec elle arrive ces espions. Le décor est posé et c’est le pari un peu fou de Creative Forge Games de s’attaquer à cette période historique très boudée dans le milieu du jeux vidéo (James Bond à part).

Surtout, ne faites confiance à personne. Trahison, coup dans le dos, meurtre. La narration, bien qu’excellente, baigne dans cette atmosphère lourde et pesante où l’on vient à se "Et pourquoi pas" à peu près toutes les 5 minutes.

Avant d’avoir votre permis de tuer, vous allez devoir choisir pour qui vous allez bosser. CIA, KGB ou une mystérieuse organisation. Votre choix sera définitif et aura un impact sur le reste de l’histoire !

Infiltration, assassinat, informations sont le nerf de la guerre de votre job.

JPEG - 344.7 ko

Comme dans un bon FF, au tour à tour, vous allez avancé, vous planquez derrière des boîtes dans des lieux sombres à souhait. Évitez les alarmes sous peine de voir votre mission annulée.

Et parfois, vous devrez tuer. C’est comme ça, c’est pas toujours marrant le boulot d’espion. On croit comme ça qu’on est toujours avec des filles sexy, des voitures de sport mais non. Faut pas croire tout ce qu’on voit.

Ne sous estimé jamais votre adversaire car bien souvent il a plus de ressources que vous !

Graphiquement, et j’ai gardé ça pour la fin, c’est pas la joie... Autant l’idée et l’ambiance globale du titre sont excellentes mais visuellement, c’est là que ça coince.

Le moteur est d’une autre époque. Il aurait vraiment fallut soit attendre et le travailler ou investir dans un VRAI moteur 3D...

JPEG - 202.1 ko

Graphismes : 11/20

Allo ? Les designers, vous êtes là ?

Jouabilité : 13/20

Basique dans la manière de se déplacer, très frustrant par contre quand on est certain d’avoir bien visé mais que d’après l’IA, il n’en est rien...

Bande Son : 14/20

Un petit fond sonore Jazzy des années 60 des plus plaisant

Scénario : 15/20

Inédit comme univers dans le monde du jeu vidéo. Clairement sous exploité malheureusement.

Note globale : 13/20

Rien que pour l’originalité du titre, il vaut clairement la peine qu’on s’intéresse de très près à lui. Par contre, en lisant ce test vous savez les compromis qui vous attendent.


NOTE : 06/10