Consoles-Fan
24/03/2019

Auteur
A Lire Egalement

  

3081 articles en ligne

 
Carnival Games
Tomber
dans l’oubli

Ca faisait quand même bien longtemps qu’on avait pas eu droit à une bonne vieille daube des familles, un jeu au gameplay si foiré qu’on se demande vraiment si quelqu’un a essayé (et surtout s’est amusé) avant la commercialisation du titre. C’est tellement axé grand public que c’en est trop, on sort vraiment de tout concept de jeu vidéos en alignant des minigames hasardeux et c’est vraiment dommage car même si la franchise n’a jamais rencontré les neiges de l’Himalaya de la satisfaction, on est désormais dans un trou, profond...

03

Et pourtant, qu’Est-ce que je peux être bon public des jeux qui proposent une ambiance de fête foraine. J’adore ça en général mais là, on a vraiment l’impression de subir le minigame, le gameplay est d’une telle pauvreté qu’il n’est pas vraiment possible de s’améliorer et c’est la frustration assurée. Je ne m’étendrai pas sur le character design du jeu, je ne voudrais pas être grossier.

Le seul intérêt du jeu est finalement de n’offrir qu’assez peu de minigames au départ et qu’il faudra donc payer (plus ou moins cher avec l’argent du jeu représenté par des tickets) pour débloquer pas mal de contenu. Mais retenez ceci, c’est pas parce que c’est plus cher que c’est mieux...

02

Le problème c’est qu’il faut donc passer pas mal de temps sur des jeux pas très amusants pour espérer voir des jeux plus intéressants. O rage, ô désespoir, ce n’est finalement guère mieux...

Le jeu manque totalement d’équilibre, de panache, après une tour de piste, chiche que vous ne lancerez plus jamais ce titre ! Le pire, c’est que beaucoup de jeux ont un concept semblable, sans grand intérêt : des jeux sans adresse et dont le gameplay est souvent franchement discutable. Au total, 20 jeux sont au menu, et franchement, on en retiendra aucun, pas même le jeu des baballes qu’il faut lancer pour faire une course grâce à vos points cumulés. Le souci, c’est qu’on a même pas le sentiment de viser.

Entre les jeux peu originaux (il y a même des doublons) et le gameplay désastreux, rien ne semble vouloir sauver Carnival Games du naufrage. Ne comptez pas sur moi pour lui lancer une bouée.

01

Graphismes : 22%
Aussi sexy qu’un jeu mobile.

Animation : 40%
Ce sont des étudiants en première année qui sont en charge de l’animation ?

Jouabilité : Racine de Pi%
C’est bien moisi !

Bande Son : 65%
Une ambiance sympatoche mais vraiment peu travaillée.

Intérêt : 13%
Quel ennui !

Note Globale : 18%
Les daubes, ça existe encore en 2019 : la preuve.


NOTE : 01/10