Consoles-Fan
26/04/2018

Auteur
  

2930 articles en ligne

 
Dino Crisis
Oh m
Denver, le dernier dinosaure, c’est mon ami et bien plus encore !

Je n’avais pas vraiment

Pas de surprises pour les graphismes

Evidemment, le jeu est plus beau mais c’est plutôt normal, cependant le jeu n’a pas été retouché graphiquement ce qui signifie que les textures auraient pu être plus fines mais la paresse légendaire de Capcom fait qu’elles ne le sont pas ! On retrouve les torsions incongrues de polygones de la Playstation et aussi la plupart des effets indésirables. On découvre donc un Dino Crisis plus beau, mais vraiment pas impressionnant par rapport à la plupart des productions Dreamcast.

On regrettera également la répétitivité graphique du soft. De ce fait, on s’égare parfois dans le jeu mais ce problème est tout de même moins prononcé que dans le jeu Carrier.

Pas de surprises pour le gameplay

Au niveau des nouveautés, ne rêvons pas non plus, le jeu est identique à la version Playstation. Certes, ceux qui étaient rebutés par les graphismes rugueux de la Playstation feront peut-être le pas avec la version Dreamcast pour découvrir un jeu qui jouit tout de même d’une certaine notoriété et ils auront raison ! Car même si le jeu n’offre rien de nouveau, il faut tout de même constater que les énigmes sont plus intéressantes et difficiles que dans un Resident Evil et que l’ambiance, moins bonne qu’un resident Evil, reste tout de même très captivante.

On appréciera le côté présentation cinématographique et de la mise en condition de certaines scènes mais ces fameuses scènes enlèvent le côté effrayant qu’un tel soft aurait du apporter. En effet, on ne sursaute pas beaucoup puisqu’on vous présente généralement par des mini-cinématiques en temps réel les vilains dinosaures qui vont vous sauter dessus dans 10 secondes.

A l’arrivée, Dino Crisis souffre essentiellement de la concurrence des nombreux hits de la Dreamcast. Il trouvera peut-être d’éventuels preneurs désireux de parfaire leur ludothèque. Je conseille à ces derniers de se procurer ce jeu plutôt en seconde main.


Graphismes : 62%

Voilà ce qui arrive quand on adapte bêtement un jeu playstation sans le retoucher et en espérant que le polissage des textures va faire tout le travail à votre place. Résultat des courses, tout paraît un peu flou même si le résultat final est tout de même beaucoup plus attreyant que la version Playstation.

Animation : 64%
Les polygones se tortillent légèrement et réagissent un peu comme un pudding anglais.

Jouabilité : 93%
Les amateurs de Resident Evil ne seront pas dépaysés puisque la maniabilité est vraiment identique. Ce qui augure donc une excellente jouabilité.

Bande Son : 88%
Dans la lignée de Resident Evil. Les bruitages sont assez stressants. C’est sans doute ici que le soft se sauve du naufrage.

Intérêt : 85%
Dino Crisis est un bon jeu qui a juste mal vieilli, mais le jeu en lui même est de qualité.

Note Globale : 65%
Dino Crisis est un bon jeu mais qui n’a pas grand chose à faire sur Dreamcast tel qu’il nous est présenté. Evidemment, si vous avez toujours été tentés de jouer à ce jeu, je ne peux que vous appuyer dans votre décision êtant donné que c’est tout de même la meilleure version de ce soft. Les autres passeront leur chemin ou se le feront prêter.


NOTE : 06/10