Consoles-Fan
19/08/2019

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3112 articles en ligne

 
Atelier Lulua : The Scion of Arland
En alchimie, il ne faut pas confondre
ingrédient et contenu

Parfois, sortir dans la foulée deux titres du même acabit est une mauvaise idée. Les développeurs diluent leurs idées et les joueurs, à peine sorti d’un opus, se retrouvent plongé dans un autre titre fort semblable. Et quand ce jeu n’est justement pas à la hauteur des attentes, on ne peut que créer déception et frustration.

06

Non pas que le titre soit décevant d’un point de vue technique. Le dernier moteur des Ateliers est vraiment charmant mais le character design est, je trouve, ici, un peu bâclé. C’est moins kawaii et moins détaillé. En revanche, les animations faciles se sont améliorées et dans l’ensemble, le jeu profite d’une belle réalisation mais le style me correspond un peu moins que d’habitude.

05

Pour ceux qui sont à fond dans la série, sachez que Lulua a un lien de parentés avec Rorona puisqu’elle n’est autre que sa fille. Famille d’alchimiste oblige, Lulua va donc perpétuer la tradiction : certains diront, et ils n’auront pas tord, qu’on nage en plein déjà-vu mais avec le nombre d’Atelier déjà disponibles, il fallait bien un jour ou l’autre que la série tourne un peu en rond. Vous l’aurez compris, c’est bien là où le bas blesse, l’histoire d’Atelier Lulua : The Scion of Arland est loin d’être inspirée, elle est même plutôt dispersée. Pire, on nous resert une palette d’anciens personnages qui, au lieu de faire du fan service, créent une insatisfaction puisque ceux-ci sont non-jouables.

04

Il faut dire que tout est assez maladroitement mené dans cet Atelier. De l’histoire pas trop intéressante aux attentes sous-entendues du titre qui nous fait revisiter des lieux connus sans nous donner ce que l’on attend. On nous fait renifler le gâteau mais on ne peut finalement pas y goûter. Sauf si on paye. Certains DLC sont en effet déjà prévus pour mettre fin à votre frustration : une pratique qu’il faut bien évidemment dénoncer.

03

Même le level design du jeu laisse à désirer. On est en face d’un patchwork de minuscules étapes à traverser, rien de bien cohérent, rien de bien entier, comme si chaque développeur avait travaillé individuellement et qu’il avait fallu tout rassembler à la fin.

02

Il ne reste finalement que l’alchimie et les combats pour sauver le titre malgré une répétitivité certaine du côté des ennemis. L’alchimie qui vous permettra de jouer aux apprentis sorcier en effectuant divers alliages aux propriétés bien pensées qui sont bien évidemment fonction de la nature de vos ingrédients. Les combats qui offrent une expérience stratégique toujours bien ficelée. En effet, le jeu propose de nombreuses astuces comme par exemple la possibilité d’affecter un sort à un personnage et de l’utiliser en cas d’urgence. Qui a dit potion ?

01

Graphismes : 85%
Joliment exécuté malgré un style plus "sérieux"

Animation : 92%
De plus en plus d’efforts apportés à cette série.

Jouabilité : 84%
Des combats intéressants et le crafting aux multiples possibilités.

Bande Son : 80%
Toujours aussi sympathique.

Intérêt : 80%
Pas mon épisode préféré même s’il fait le job.

Note Globale : 80%
On sent un manque d’inspiration sur opus. Allez, on se reprend !


NOTE : 08/10